UE : l’Union souhaite intensifier la lutte contre les passeurs

Publication: 06/09/2015

L’Europe souhaite lutter efficacement contre les trafiquants d’êtres humains et a identifié 30 000 suspects sur tout le continent dont 3000 opérant en Méditerranée. Cette perspective est devenue plus qu’une priorité pour ces instances après la récente découverte du corps d’un jeune migrant syrien sur les plages turques.

Une situation qu’atteste sans ménagement Robert Crepinko, responsable de la lutte contre les réseaux de crimes organisés au sein de l’Office européen de police (Europol) : « Non seulement le trafic d’êtres humains fait courir un risque immense aux candidats à l’exil, mais il représente aussi un immense défi pour tous les À‰tats membres, aussi bien sur le plan humanitaire que sur celui de la sécurité. » Pour ce dernier, les autorités européennes doivent faire beaucoup plus face à un business effrayant : « Les passeurs se nourrissent du désespoir d’un nombre grandissant de personnes fuyant la guerre et la pauvreté qui sévissent dans des pays tels que la Syrie, l’Afghanistan, l’À‰rythrée et la Somalie. »

Mais pour l’expert la situation reste encore très opaque et difficilement contrôlable : « Les passeurs utilisent les réseaux sociaux, des itinéraires bien rodés et des méthodes expéditives pour faire venir des vagues de réfugiés et de migrants en Europe (…) Ces trafiquants de différentes nationalités et religions mettent de côté leurs différences pour collaborer au cas par cas, selon les besoins et là où il y a de l’argent à gagner. »

Malgré cette annonce, l’UE ne se réveille pas sur ce dossier puisqu’en juillet, une importante opération de surveillance contre des passeurs avait été lancée en Méditerranée.

Source : La Presse.ca

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Cyber-sécurité : des hackers grassement rémunérés pour détecter des failles

Si le marché mondial de la cyber-sécurité affiche une santé insolente, ce dernier le doit avant tout aux hackers, ses... Voir l'article

Retrait des troupes US de Syrie : Trump met le frein à main

Décidés à se retirer du territoire syrien, les Etats-Unis confirment toutefois que cette opération délicate diplomatiquement et militairement ne se... Voir l'article

Tentative de coup d’État au Qatar en 1996, les nouvelles révélations d’un ancien gradé français

L’ancien chef du GIGN a révélé de nouveaux éléments dans l’affaire du coup d’État avorté contre le précédent émir du... Voir l'article

Conseil de sécurité : Abidjan pousse pour un membre africain permanent

La présidence du Conseil de sécurité de l’ONU, assurée par la Côte d’Ivoire du 1er au 31 décembre 2018, va permettre au président Ouattara... Voir l'article

  • Urgent

    Rafale : la France passe une commande de 2 Mds €

    La ministre des Armées, Françoise Parly, a officialisé lundi une commande de deux milliards d’euros entre l’Etat français et Dassault Aviation portant sur des Rafale... Voir l'article

    Cyber-sécurité : des hackers grassement rémunérés pour détecter des failles

    Si le marché mondial de la cyber-sécurité affiche une santé insolente, ce dernier le doit avant tout aux hackers, ses ennemis héréditaires. Une poignée d’entre... Voir l'article

  • personnalites

    Retrait des troupes US de Syrie : Trump met le frein à main

    Décidés à se retirer du territoire syrien, les Etats-Unis confirment toutefois que cette opération délicate diplomatiquement et militairement ne se fera pas dans l’urgence. “L’Etat... Voir l'article

    Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

    Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à la frontière du Venezuela et... Voir l'article

    Trump choisit la porte-parole du Département d’Etat comme ambassadrice US à l’ONU

    Heather Nauert, la porte-parole du département d’Etat américain, devrait normalement être nommée ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, relaie plusieurs médias internationaux.  Selon Europe 1, “cette ancienne journaliste... Voir l'article