Israël : Benjamin Netanyahu s’oppose à l’accueil de réfugiés syriens

Publication: 06/09/2015

Alors qu’une partie de l’opinion publique israélienne souhaite que le pays accueille des réfugiés syriens, le gouvernement refuse formellement cette hypothèse. Dans le même temps, un mécanisme permanent et obligatoire chargé de répartir les réfugiés dans les nations de l’Union Européenne a été proposé par Paris et Berlin.

Le Premier ministre, Benjamin Netanyahu, a invoqué « un manque de profondeur démographique et géographique » pour justifier sa position sur ce dossier. Ce dernier s’est d’ailleurs montré très ferme : « Nous ne permettrons pas qu’Israël soit inondée de migrants clandestins et de terroristes. »

Il a également annoncé la construction d’une clôture le long de la frontière orientale du pays avec la Jordanie (le seul périmètre possible pour les Syriens d’atteindre Israël), officiellement pour endiguer la menace de groupes extrémistes comme l’Etat islamique. Celle-ci s’étendra de la pointe sud du territoire jusqu’au plateau du Golan, lieu stratégique entre Israël et la Syrie.

Les deux nations n’ont actuellement pas de relations diplomatiques. Mais les autorités se sont toutefois engagées à soigner les Syriens blessés stationnant à la frontière.

Source : The Washington Post

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

La France renforce sa coopération militaire avec le Tchad

Très présente dans le dossier G5 Sahel, la France continue sa lune de miel avec le Tchad en officialisant six... Voir l'article

Alstom, scandale d’Etat ?

Les modalités et les ramifications de la vente d’Alstom Energie à son concurrent américain General Electric plongent l’observateur dans un... Voir l'article

L’Iran rejette toute rencontre diplomatique avec les Etats-Unis tant que l’embargo perdurera

Le président iranien, Hassan Rohani, a confirmé mardi aux Nation unies qu’il ne se déplacera pas à Washington pour s’entretenir... Voir l'article

Le Maroc, entre tradition et progrès

ENTRETIEN. Géopolitologue et islamologue, Charles Saint-Prot est un des meilleurs spécialistes français du Maroc. A l’occasion des vingt ans de... Voir l'article

  • Urgent

    Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

    Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes de la planète, force est... Voir l'article

    Nuages noirs sur Chine rouge

    Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les 70 ans de la fondation... Voir l'article

  • personnalites

    Nuages noirs sur Chine rouge

    Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les 70 ans de la fondation... Voir l'article

    Alstom, scandale d’Etat ?

    Les modalités et les ramifications de la vente d’Alstom Energie à son concurrent américain General Electric plongent l’observateur dans un océan d’incompréhension. La justice française... Voir l'article

    Le Maroc, entre tradition et progrès

    ENTRETIEN. Géopolitologue et islamologue, Charles Saint-Prot est un des meilleurs spécialistes français du Maroc. A l’occasion des vingt ans de règne du roi Mohammed VI,... Voir l'article