Scandale de surfacturation : le gouvernement d’IBK persiste et signe

Publication: 06/08/2018

Alors que le président sortant, Ibrahim Boubacar Keita (IBK), affrontera l’opposant Soumaïla Cissé, au second tour de l’élection présidentielle malienne, le 12 août prochain, un — nouveau — scandale de surfacturation concernant l’achat de trois véhicules anti-émeutes vient de faire surface. Révélations.

L’objet du scandale : l’achat de trois véhicules anti-émeutes la veille du premier tour de l’élection présidentielle malienne, par le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Salif Traoré en personne. Au cours d’un déplacement confidentiel aux Émirats arabes unis, en compagnie du fils du Premier ministre malien, Soumeylou Boubey Maiga, Salif Traoré aurait contracté, au nom de son pays, avec une société émiratie afin de se procurer trois véhicules anti-émeutes. Problème : cette acquisition — et notamment son coût — est entachée d’irrégularités.

En effet, la Direction administrative et financière du ministère de la Sécurité et de la Protection civile possède uniquement le bordereau de réception des trois véhicules comme pièce justificative de cet achat. Or, un montant de 950 millions de FCFA (environ 1 500 000 €) correspondant à l’acquisition de plusieurs véhicules de maintien de l’ordre — le chiffre exact n’est pas précisé — est répertorié dans les comptes du gouvernement.

Or, après les avoir réceptionnés, la police malienne a constaté, non sans une certaine surprise, qu’il s’agissait de véhicules d’occasion, anciens et juste repeints. De quoi s’interroger sur la somme de 950 millions de FCFA déboursée par le gouvernement.

Selon le cabinet du ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Salif Traoré aurait effectué cet achat seul, sans l’implication de son cabinet, et sur instruction du Premier ministre malien. Dès lors, d’aucuns estiment que ces trois véhicules ont été surfacturés, et que Salif Traoré et Soumeylou Boubey Maiga se sont partagé le pactole. Des soupçons renforcés par la présence du fils du second, à Dubai, lors de l’opération. Un nouveau scandale qui intervient à peine quelques semaines après celui entourant l’acquisition de quatre aéronefs inutilisables par IBK.

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Pologne : l’Etat va investir 44 Mds€ en matière d’armement

Face aux velléités militaires de Moscou – qui lorgne doucement mais sûrement sur la souveraineté des ex-Etats de l’Union soviétique –... Voir l'article

Usurpation de l’identité de Macron : deux hommes jugés en correctionnel

Deux hommes, respectivement âgés de 32 et 38 ans, sont suspectés d’avoir usurpé l’identité du chef d’Etat ainsi que le... Voir l'article

Dieselgate : BMW échappe à une lourde sanction en Allemagne

Au contraire de Volkswagen, BMW échappe à une lourde sanction outre-Rhin dans l’affaire du Dieselgate. La justice allemande n’a en... Voir l'article

Le dernier bijou de la flotte russe présenté au Bourget ?

La 53 ème édition du salon aéronautique du Bourget (17 au 23 juin) pourrait être le théâtre de la présentation... Voir l'article

  • Urgent

    La Russie développe un drone sous-marin hyper-performant

    Moscou planche actuellement sur la construction d’un drone sous-marin capable de se mouvoir sur de très longues distances. Un test en mer Noire est d’ores et... Voir l'article

    Pologne : l’Etat va investir 44 Mds€ en matière d’armement

    Face aux velléités militaires de Moscou – qui lorgne doucement mais sûrement sur la souveraineté des ex-Etats de l’Union soviétique – la Pologne a décidé d’investir... Voir l'article

  • personnalites

    Usurpation de l’identité de Macron : deux hommes jugés en correctionnel

    Deux hommes, respectivement âgés de 32 et 38 ans, sont suspectés d’avoir usurpé l’identité du chef d’Etat ainsi que le nom de sa formation politique... Voir l'article

    Arabie saoudite : Riyad nomme une femme ambassadrice aux USA

    Déstabilisé par l’affaire Khashoggi – qui a quelque peu refroidi l’axe diplomatique Riyad-Washington – Mohamed Ben Salman tente de calmer le jeu avec les Etats-Unis en annonçant la... Voir l'article

    Syrie : Lavrov fustige la politique américaine dans l’est de l’Euphrate

    Le ministère russe des Affaires étrangères s’inquiète des velléités américaines sur le sol syrien, notamment vis-à-vis des Kurdes. Et ne se prive pas de le... Voir l'article