La plus grande base aéronavale américaine menacée d’ici la fin du siècle

Norfolk – la plus grande base aéronavale américaine située sur la Côte Atlantique dans l’Etat de Virginie – pourrait être submergée par la montée des eaux, souligne la revue The National Interest. Et cela, dès la fin du siècle.

Comme souvent, le réchauffement climatique figure sur le banc des accusés, alors que Donald Trump ne semble pas en faire un enjeu majeur de son mandat. A tort, car “les inondations frappant cette région des États-Unis deviennent de plus en plus dévastatrices depuis 2000. Sachant que le (phénomène) pourrait augmenter d’au moins 1,5 mètre d’ici 2100”, relaie Sputnik.

En conséquence, un risque non négligeable pèsera à terme sur les installations du site, mais également sur les hébergements de ses employés. Il est d’ailleurs important de noter que Norfolk est la plus grande base du genre au monde et abrite pas moins de “75 navires dont des porte-avions nucléaires“. Un mastodonte, donc, qui obligera les autorités US à un gargantuesque remodelage logistique si “cette prédiction” venait à se réaliser.

Pour rappel, quatre autres sites aéronavales américains présentent un risque similaire supérieur à Norfolk. Il s’agit d’Eglin en Floride, de Diego Garcia dans l’océan Indien, de Bahreïn et de Guam.

Source : Sputnik

Article connexe :

USA : vers une indépendance de Guam ?

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.