Syrie : Vladimir Poutine ne prévoit pas de retirer les troupes russes à court terme

Publication: 06/06/2018

Lors d’un débat télévisé auquel participaient des citoyens russes, Vladimir Poutine a annoncé que Moscou ne comptait pas pour le moment retirer ses troupes de Syrie. Néanmoins, l’intéressé a précisé que les forces armées n’avaient pas construit de bases à proprement parler sur le territoire sinistré. Ce qui sous-entend qu’un retour aux pays pourrait se faire très rapidement.

“Pour ce qui est de la présence de nos militaires en Syrie, ce n’est pas un simple contingent. Ce sont deux points dont l’un se situe dans le port maritime de Tartous et l’autre aérien, à Hmeimim. (Toutefois), nous ne prévoyons pas pour le moment de retirer ces unités. (Par ailleurs), je voudrais attirer votre attention sur le fait que je n’ai pas qualifié ces points de bases. Nous n’y montons pas de structures de longue durée et si nécessaire nous pouvons retirer tous nos militaires assez rapidement et sans pertes matérielles.”

Interrogé par un téléspectateur, le chef du Kremlin ne s’est logiquement pas détourné de la stratégie mise en place par la Russie et son allié Bachar el-Assad. A savoir démilitariser le pays et obtenir un consensus entre le régime syrien et la communauté internationale.

Et cela, dans le but de rétablir “un Etat unifié et indivisible”. Une médiation qui prendra fatalement du temps et nécessitera obligatoirement un soutien russe de tous les instants, aussi bien diplomatiquement que militairement.

V.Poutine compte ainsi sur les récents succès militaires de l’axe Moscou-Damas pour faire pencher la balance en faveur d’un accord accélérant la reconstruction de la Syrie et le retrait des forces étrangères.

Parallèlement, il est important de noter que le président appuie régulièrement sur la problématique migratoire en arguant que le retour au pays de ces malheureux ne se réalisera pas sans une reconstruction au préalable de l’économie nationale.

Source : Sputnik

Article connexe : 

Syrie : Moscou espère toujours un rapprochement entre Assad et la communauté internationale

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Sécurité informatique : les dépenses mondiales s’envolent

L’année 2018 est placée sous le signe de la recrudescence des dépenses de sécurité informatique avec une hausse de 18%... Voir l'article

Soudan du Sud : l’accord de paix ne sauvegarde aucunement la sécurité des civils

Malgré l’accord de paix signé en septembre 2018 entre le président sud-soudanais en place, Salva Kiir, et le chef des... Voir l'article

Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à... Voir l'article

Tensions Etats-Unis-Iran : Trump entre deux feux

America First ! Depuis l’élection de Donald Trump en 2017, ce slogan de campagne est symbolisé par le désengagement diplomatique... Voir l'article

  • Urgent

    Sécurité informatique : les dépenses mondiales s’envolent

    L’année 2018 est placée sous le signe de la recrudescence des dépenses de sécurité informatique avec une hausse de 18% à l’échelle planétaire. La protection... Voir l'article

    Soudan du Sud : l’accord de paix ne sauvegarde aucunement la sécurité des civils

    Malgré l’accord de paix signé en septembre 2018 entre le président sud-soudanais en place, Salva Kiir, et le chef des rebelles, Riek Machar, les violences... Voir l'article

  • personnalites

    Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

    Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à la frontière du Venezuela et... Voir l'article

    Tensions Etats-Unis-Iran : Trump entre deux feux

    America First ! Depuis l’élection de Donald Trump en 2017, ce slogan de campagne est symbolisé par le désengagement diplomatique et militaire des Etats-Unis au... Voir l'article

    B. Netanyahou promet de ne pas relâcher l’étreinte sur l’implantation iranienne en Syrie

    Lors d’un discours récent effectué à l’école de l’Armée de l’air israélienne, le Premier ministre hébreu, Benjamin Netanyahou, a réitéré sa volonté d’empêcher l’ennemi héréditaire... Voir l'article