Syrie : Vladimir Poutine ne prévoit pas de retirer les troupes russes à court terme

Publication: 06/06/2018

Lors d’un débat télévisé auquel participaient des citoyens russes, Vladimir Poutine a annoncé que Moscou ne comptait pas pour le moment retirer ses troupes de Syrie. Néanmoins, l’intéressé a précisé que les forces armées n’avaient pas construit de bases à proprement parler sur le territoire sinistré. Ce qui sous-entend qu’un retour aux pays pourrait se faire très rapidement.

“Pour ce qui est de la présence de nos militaires en Syrie, ce n’est pas un simple contingent. Ce sont deux points dont l’un se situe dans le port maritime de Tartous et l’autre aérien, à Hmeimim. (Toutefois), nous ne prévoyons pas pour le moment de retirer ces unités. (Par ailleurs), je voudrais attirer votre attention sur le fait que je n’ai pas qualifié ces points de bases. Nous n’y montons pas de structures de longue durée et si nécessaire nous pouvons retirer tous nos militaires assez rapidement et sans pertes matérielles.”

Interrogé par un téléspectateur, le chef du Kremlin ne s’est logiquement pas détourné de la stratégie mise en place par la Russie et son allié Bachar el-Assad. A savoir démilitariser le pays et obtenir un consensus entre le régime syrien et la communauté internationale.

Et cela, dans le but de rétablir “un Etat unifié et indivisible”. Une médiation qui prendra fatalement du temps et nécessitera obligatoirement un soutien russe de tous les instants, aussi bien diplomatiquement que militairement.

V.Poutine compte ainsi sur les récents succès militaires de l’axe Moscou-Damas pour faire pencher la balance en faveur d’un accord accélérant la reconstruction de la Syrie et le retrait des forces étrangères.

Parallèlement, il est important de noter que le président appuie régulièrement sur la problématique migratoire en arguant que le retour au pays de ces malheureux ne se réalisera pas sans une reconstruction au préalable de l’économie nationale.

Source : Sputnik

Article connexe : 

Syrie : Moscou espère toujours un rapprochement entre Assad et la communauté internationale

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un... Voir l'article

La Russie veut blinder son réseau Internet en cas de déstabilisation du système occidental

Les fournisseurs d’accès Internet russes vont recevoir et installer à court terme des équipements testés par le Kremlin permettant à... Voir l'article

Le Danemark va créer des îles éoliennes pour booster sa production d’énergie verte

Le but : se doter d’une capacité d’énergie offshore de 10 GW supplémentaire à même d’assurer les besoins en électricité... Voir l'article

La France libère pour la première fois l’un de ses ressortissants parti combattre en Syrie

Flavien Moreau (33 ans), intercepté en 2013 par les services de renseignement hexagonaux et condamné en novembre 2014 à 7... Voir l'article

  • Urgent

    Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

    Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un pays relativement stable même s’il... Voir l'article

    La Russie veut blinder son réseau Internet en cas de déstabilisation du système occidental

    Les fournisseurs d’accès Internet russes vont recevoir et installer à court terme des équipements testés par le Kremlin permettant à Moscou d’assurer l’indépendance de son... Voir l'article

  • personnalites

    Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

    Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un pays relativement stable même s’il... Voir l'article

    La France libère pour la première fois l’un de ses ressortissants parti combattre en Syrie

    Flavien Moreau (33 ans), intercepté en 2013 par les services de renseignement hexagonaux et condamné en novembre 2014 à 7 ans de prison, a été... Voir l'article

    Chine : un chercheur emprisonné pour avoir créé des jumelles génétiquement modifiées

    Pour avoir bravé les principes éthiques les plus fondamentaux du monde scientifique, He Jiankui, chercheur à la Southern University of Technology de Shenzhen, a écopé... Voir l'article