Syrie : Damas dément être responsable de la tragédie de Khan Cheikhoun

Publication: 06/04/2017

Le régime de Bachar el-Assad nie toute implication dans l’attaque chimique qui a foudroyé mardi la ville syrienne de Khan Cheikhoun (86 morts dont 30 enfants). Moscou continue quant à lui de défendre bec et ongle le régime de Damas alors que la communauté internationale s’organise pour sanctionner les auteurs de cette horrible tragédie.

Je peux vous assurer une nouvelle fois que l’armée arabe syrienne n’a pas utilisé et n’utilisera jamais ce genre d’armes contre notre propre peuple, contre nos enfants, pas même contre les terroristes qui ont tué notre peuple.”

Le chef de la diplomatie syrienne, Walid Mouallem, a rapidement dédouané via un communiqué le rôle du gouvernement d’el-Assad dans ce dossier.

Du côté de la Russie, la communication s’est orchestrée autour du même axe, dénonçant “un crime monstrueux”, tout en précisant que les preuves le reliant à Damas ne pouvaient à l’heure actuelle être prises en compte.

Le Kremlin s’est également fendu d’un argumentaire incisif pour répondre aux velléités de l’administration Trump qui souhaite agir de façon unilatérale si l’ONU ne parvient pas à résoudre l’équation :

«Toute information dont la partie américaine peut disposer ne peut pas être fondée sur des matériaux ou témoignages objectifs. Personne ne pouvait avoir d’information fiable et réaliste (à ce sujet). Nous ne sommes donc pas d’accord avec les appréciations qui sont données”, a martelé le porte-parole de l’Institution.

Un arsenal chimique toujours présent sur le territoire ?

Pour rappel, l’exécutif syrien avait officiellement acté le démantèlement de son arsenal chimique après la terrible tragédie du 21 août 2013 au cours de laquelle une offensive au gaz sarin dans la banlieue de Damas engendra la mort de près de 1400 personnes.

Cependant, l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) avait indiqué par la suite que 8% de ces stocks étaient encore présents localement, laissant dès lors la porte ouverte à de nombreuses dérives.

Source : Le Parisien

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

La Chine médiatrice dans le dossier de la dénucléarisation nord-coréenne ?

Après deux jours de visite à Pyongyang (20 et 21 juin), le président chinois, Xi Jinping, a laissé entendre que... Voir l'article

ADP : bonne opération ou abandon de souveraineté ?

Le projet de privatisation d’ADP a connu un nouveau rebondissement avec la procédure de Référendum d’initiative partagée (RIP) déclenchée par... Voir l'article

Sénégal et Côte d’Ivoire : la lutte contre la corruption se renforce

Si le niveau de corruption de la classe politique demeure préoccupant en Afrique subsaharienne, deux pays enregistrent des progrès importants... Voir l'article

La Corée du Nord séduit en masse les touristes chinois

Alors que la visite de Xi Jinping les 20 et 21 juin à Pyongyang marque une première depuis 14 ans... Voir l'article

  • Urgent

    La Chine médiatrice dans le dossier de la dénucléarisation nord-coréenne ?

    Après deux jours de visite à Pyongyang (20 et 21 juin), le président chinois, Xi Jinping, a laissé entendre que le géant asiatique pourrait jouer... Voir l'article

    ADP : bonne opération ou abandon de souveraineté ?

    Le projet de privatisation d’ADP a connu un nouveau rebondissement avec la procédure de Référendum d’initiative partagée (RIP) déclenchée par un front uni de parlementaires... Voir l'article

  • personnalites

    Sénégal et Côte d’Ivoire : la lutte contre la corruption se renforce

    Si le niveau de corruption de la classe politique demeure préoccupant en Afrique subsaharienne, deux pays enregistrent des progrès importants : la Côte d’Ivoire et... Voir l'article

    Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

    Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent de secouer le Bénin, ce... Voir l'article

    Trump promet de déployer 1000 soldats supplémentaires en Pologne

    Le président américain a annoncé mercredi 12 mai un renforcement imminent des troupes US en Pologne. Donald Trump – qui s’exprimait lors d’une conférence commune... Voir l'article