Usurpation de l’identité de Macron : deux hommes jugés en correctionnel

Publication: 06/03/2019

Deux hommes, respectivement âgés de 32 et 38 ans, sont suspectés d’avoir usurpé l’identité du chef d’Etat ainsi que le nom de sa formation politique lors de la campagne présidentielle 2017. Et cela, via un mail visant à décrédibiliser le programme macronien. 

“10 raisons de ne pas voter pour moi”. Le 21 avril 2017, une centaine de personnes ont reçu dans leur boîte mail ce courriel signé d’un certain “Emmanuel” et envoyé de l’adresse “emmanuel.macron.enmarche@gmail.com”. Autant d’éléments pour lesquels deux hommes vont comparaître ce mercredi devant le tribunal correctionnel de Paris pour “usurpation d’identité”, relaie BFM.

Pour Me Henri de Beauregard, l’avocat de l’un des deux prévenus, il s’agissait avant tout d’une démarche humoristique reprenant les arguments du locataire de l’Elysée. Une démarche désormais instrumentalisée judiciairement sous une forme tragi-comique :

“Personne recevant ce mail ne peut raisonnablement penser qu’il a été adressé par Emmanuel Macron. Aucune confusion n’est possible”, insiste l’intéressé.

Avant de poursuivre : “(Finalement), la seule chose qui vaut à ces gens d’être jugés, c’est de mettre ce mail à la première personne et le signer Emmanuel.

Et de conclure : “C’est un non-événement, un fait de campagne. Ça devient un événement préoccupant lorsque l’affaire est judiciarisée.”

Selon le média, les deux hommes encourent jusqu’à un an de prison et 15 000 euros d’amende.

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Mondial 2022 au Qatar : les tensions dans le golfe Persique s’opposent au nouveau format

La Fifa a confirmé mercredi 22 mai que la plus célèbre compétition du ballon rond restera en 2022 au format... Voir l'article

Vers un système de protection internationale pour les réfugiés vénézuéliens ?

Ecoeurés par l’inexorable crise économique et politique que traverse le géant sud-américain, plus de 3 millions de Vénézuéliens ont choisi... Voir l'article

Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième... Voir l'article

L’application WhatsApp encore frappée par les hackers

La très populaire application de messagerie, WhatsApp (1,5 milliard d’utilisateurs dans le monde), a subi récemment une cyber-attaque majeure. Une... Voir l'article

  • Urgent

    Mondial 2022 au Qatar : les tensions dans le golfe Persique s’opposent au nouveau format

    La Fifa a confirmé mercredi 22 mai que la plus célèbre compétition du ballon rond restera en 2022 au format classique de 32 équipes. Le... Voir l'article

    Vers un système de protection internationale pour les réfugiés vénézuéliens ?

    Ecoeurés par l’inexorable crise économique et politique que traverse le géant sud-américain, plus de 3 millions de Vénézuéliens ont choisi de déserter le territoire depuis... Voir l'article

  • personnalites

    Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

    Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième génération (5G) – tout en... Voir l'article

    Libye : Emmanuel Macron exige un cessez-le-feu sans condition

    Le président français a rencontré mercredi 8 mai le le chef du gouvernement d’Union nationale libyen (GNA) reconnu par l’ONU, Fayez el-Sarraj, afin de faire... Voir l'article

    Des élections législatives incertaines au Bénin

    Le Bénin de Patrice Talon traverse une crise politique sans précédent. Pour la première fois depuis trente ans, l’opposition béninoise ne présentera aucune liste aux... Voir l'article