Usurpation de l’identité de Macron : deux hommes jugés en correctionnel

Publication: 06/03/2019

Deux hommes, respectivement âgés de 32 et 38 ans, sont suspectés d’avoir usurpé l’identité du chef d’Etat ainsi que le nom de sa formation politique lors de la campagne présidentielle 2017. Et cela, via un mail visant à décrédibiliser le programme macronien. 

“10 raisons de ne pas voter pour moi”. Le 21 avril 2017, une centaine de personnes ont reçu dans leur boîte mail ce courriel signé d’un certain “Emmanuel” et envoyé de l’adresse “emmanuel.macron.enmarche@gmail.com”. Autant d’éléments pour lesquels deux hommes vont comparaître ce mercredi devant le tribunal correctionnel de Paris pour “usurpation d’identité”, relaie BFM.

Pour Me Henri de Beauregard, l’avocat de l’un des deux prévenus, il s’agissait avant tout d’une démarche humoristique reprenant les arguments du locataire de l’Elysée. Une démarche désormais instrumentalisée judiciairement sous une forme tragi-comique :

“Personne recevant ce mail ne peut raisonnablement penser qu’il a été adressé par Emmanuel Macron. Aucune confusion n’est possible”, insiste l’intéressé.

Avant de poursuivre : “(Finalement), la seule chose qui vaut à ces gens d’être jugés, c’est de mettre ce mail à la première personne et le signer Emmanuel.

Et de conclure : “C’est un non-événement, un fait de campagne. Ça devient un événement préoccupant lorsque l’affaire est judiciarisée.”

Selon le média, les deux hommes encourent jusqu’à un an de prison et 15 000 euros d’amende.

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Sécurité informatique : les dépenses mondiales s’envolent

L’année 2018 est placée sous le signe de la recrudescence des dépenses de sécurité informatique avec une hausse de 18%... Voir l'article

Soudan du Sud : l’accord de paix ne sauvegarde aucunement la sécurité des civils

Malgré l’accord de paix signé en septembre 2018 entre le président sud-soudanais en place, Salva Kiir, et le chef des... Voir l'article

Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à... Voir l'article

Tensions Etats-Unis-Iran : Trump entre deux feux

America First ! Depuis l’élection de Donald Trump en 2017, ce slogan de campagne est symbolisé par le désengagement diplomatique... Voir l'article

  • Urgent

    Sécurité informatique : les dépenses mondiales s’envolent

    L’année 2018 est placée sous le signe de la recrudescence des dépenses de sécurité informatique avec une hausse de 18% à l’échelle planétaire. La protection... Voir l'article

    Soudan du Sud : l’accord de paix ne sauvegarde aucunement la sécurité des civils

    Malgré l’accord de paix signé en septembre 2018 entre le président sud-soudanais en place, Salva Kiir, et le chef des rebelles, Riek Machar, les violences... Voir l'article

  • personnalites

    Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

    Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à la frontière du Venezuela et... Voir l'article

    Tensions Etats-Unis-Iran : Trump entre deux feux

    America First ! Depuis l’élection de Donald Trump en 2017, ce slogan de campagne est symbolisé par le désengagement diplomatique et militaire des Etats-Unis au... Voir l'article

    B. Netanyahou promet de ne pas relâcher l’étreinte sur l’implantation iranienne en Syrie

    Lors d’un discours récent effectué à l’école de l’Armée de l’air israélienne, le Premier ministre hébreu, Benjamin Netanyahou, a réitéré sa volonté d’empêcher l’ennemi héréditaire... Voir l'article