Le gouvernement souhaite maximiser la protection du réseau 5G

Le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a annoncé mercredi sur France 2 que Paris mettra tout en oeuvre pour assurer la sécurité des réseaux mobiles français lors du futur déploiement de la 5g.

“Nous ferons dans les prochains jours des propositions pour s’assurer, en particulier, que les infrastructures des futurs réseaux 5G ne présentent aucun risque en matière d’espionnage ou de sabotage. Le rôle de la nation, c’est de protéger les intérêts économiques du pays. La 5G peut nous amener à prendre des décisions fortes en ce sens. “

L’ex-candidat à la primaire de la droite a évoqué deux scénarios en ce sens, confirme La Tribune. Le premier porte sur un amendement au Projet de loi Pacte déposé fin janvier par le gouvernement. S’il ne fait pas l’unanimité dans l’Hémicycle, le texte permettrait toutefois d’étendre les pouvoirs de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi) qui pourra ainsi autoriser ou interdire un éventail très large d’équipements télécoms utilisés dans les réseaux mobiles. Quant au deuxième, il prendrait simplement la forme d’une proposition similaire dans un autre cadre législatif. Et cela, en cas d’échec de l’amendement.

Pour rappel, le géant chinois des télécommunications, Huawei, focalise actuellement la défiance d’une grande part des occidentaux en matière de cyber-espionnage. Ce dernier est en effet accusé par Washington d’être à la solde de Pékin.

Articles connexes :

Satellites : Facebook compte lancer son propre réseau dès 2019

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.