Un comité de l’ONU souhaite la libération de Julian Assange

Publication: 06/02/2016

Un comité des Nations Unies a appelé le gouvernement britannique à mettre fin à la détention arbitraire du fondateur de WikiLeaks au sein de l’ambassade d’À‰quateur à Londres depuis juin 2012.

« Julian Assange a été arbitrairement détenu par la Suède et le Royaume-Uni depuis son arrestation à Londres le 7 décembre 2010 », a souligné le communiqué du groupe de travail qui souhaite également que l’homme soit libéré mais également indemnisé.

Les autorités locales ont toutefois réagi avec fermeté en annonçant que ce dernier serait immédiatement arrêté s’il franchissait le seuil de l’institution où il est confiné. Stockholm a de son côté formulé une réponse identique. Les magistrats suédois souhaitent même étendre le mandat d’arrêt européen à l’ambassade d’À‰quateur.

Quant à Assange, il a précisé aux micros de France Inter qu’il allait “solliciter la restitution de son passeport” afin de regagner sa “liberté de mouvement.”

Pour rappel, l’Australien refuse catégoriquement de se rendre en Suède. Il pourrait alors être extradé vers les À‰tats-Unis qui lui reprochent la publication par WikiLeaks en 2010, de 500 000 documents classés secret défense sur l’Irak et l’Afghanistan et 250 000 communications diplomatiques.

Source : Le Quotidien

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent... Voir l'article

La loi favorisant les extraditions vers la Chine embrase Hong Kong

Alors qu’un projet de loi favorisant sensiblement l’extradition de citoyens hongkongais vers la Chine est actuellement à l’étude dans l’hémicycle... Voir l'article

Les djihadistes étrangers emprisonnés, outil du hard power irakien

Le gouvernement irakien a décidé d’utiliser les quelques 500 djihadistes étrangers détenus dans les geôles du pays comme une arme... Voir l'article

Brexit : le chef de la diplomatie britannique se prononce en faveur d’une sortie négociée

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, qui brigue le poste de Premier ministre au sein de la Perfide... Voir l'article

  • Urgent

    Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

    Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent de secouer le Bénin, ce... Voir l'article

    La loi favorisant les extraditions vers la Chine embrase Hong Kong

    Alors qu’un projet de loi favorisant sensiblement l’extradition de citoyens hongkongais vers la Chine est actuellement à l’étude dans l’hémicycle de ce territoire semi-autonome, la... Voir l'article

  • personnalites

    Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

    Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent de secouer le Bénin, ce... Voir l'article

    Brexit : le chef de la diplomatie britannique se prononce en faveur d’une sortie négociée

    Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, qui brigue le poste de Premier ministre au sein de la Perfide Albion, entend trouver un accord... Voir l'article

    Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

    Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième génération (5G) – tout en... Voir l'article