Un comité de l’ONU souhaite la libération de Julian Assange

Un comité des Nations Unies a appelé le gouvernement britannique à mettre fin à la détention arbitraire du fondateur de WikiLeaks au sein de l’ambassade d’À‰quateur à Londres depuis juin 2012.

« Julian Assange a été arbitrairement détenu par la Suède et le Royaume-Uni depuis son arrestation à Londres le 7 décembre 2010 », a souligné le communiqué du groupe de travail qui souhaite également que l’homme soit libéré mais également indemnisé.

Les autorités locales ont toutefois réagi avec fermeté en annonçant que ce dernier serait immédiatement arrêté s’il franchissait le seuil de l’institution où il est confiné. Stockholm a de son côté formulé une réponse identique. Les magistrats suédois souhaitent même étendre le mandat d’arrêt européen à l’ambassade d’À‰quateur.

Quant à Assange, il a précisé aux micros de France Inter qu’il allait “solliciter la restitution de son passeport” afin de regagner sa “liberté de mouvement.”

Pour rappel, l’Australien refuse catégoriquement de se rendre en Suède. Il pourrait alors être extradé vers les À‰tats-Unis qui lui reprochent la publication par WikiLeaks en 2010, de 500 000 documents classés secret défense sur l’Irak et l’Afghanistan et 250 000 communications diplomatiques.

Source : Le Quotidien

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.