Tesla condamnée à une amende de 137 millions $ pour un cas de racisme

tesla

Un tribunal californien a condamné mardi 5 octobre l’entreprise américaine, Tesla, à une amende abyssale de 137 millions de dollars. La victime ? L’un de ses ex-employés ayant subi des actes et manifestations racistes durant un an. Et cela, dans l’une des usines du groupe située dans la ville de Frémont.

Ils ont décidé d’un montant qui pourrait servir de sonnette d’alarme pour les firmes américaines », a déclaré dans la foulée du verdict Larry Organ, avocat spécialiste des droits civiques. Conclusion : « Ne vous comportez pas de façon raciste et ne laissez pas le racisme perdurer », a surligné l’intéressé.

Comme le souligne France Info, « Owen Diaz travaillait comme opérateur de monte-charge entre juin 2015 et juillet 2016 dans l’usine de Fremont du constructeur de véhicules électriques, où il a subi des insultes racistes et un environnement de travail hostile, selon des documents judiciaires ».

Tesla a réagi en concédant à demi-mot une erreur claire de la firme :  « Même si nous croyons fermement que les faits ne justifient pas cette décision du jury de San Francisco, nous reconnaissons qu’en 2015 et 2016, nous n’étions pas parfaits », confirme ainsi dans un communiqué la vice-présidente chargée des ressources humaines, Valerie Capers Workman.

Cette décision fera-t-elle jurisprudence au sein des entreprises de l’oncle Sam ?

A suivre…

Articles en relation