Allemagne : la justice s’oppose à l’extension de la mine de charbon de Hambach

La société énergétique RWE – qui souhaitait poursuivre le déboisement de la forêt d’Hambach afin d’étendre sa mine de charbon locale – a été déboutée par la justice outre-Rhin après six ans d’instruction. Et cela, en raison de la présence d’espèces rares séjournant dans ce havre de paix.

L’entreprise, déjà auteure de 3900 hectares  de déboisement, ne pourra donc pas poursuivre son oeuvre. La justice ayant donné gain de cause aux militants de l’environnement qui s’appuyaient sur le fait que Hambach abrite des espèces rares comme le vespertilion de Berchstein, une petite chauve-souris.

Concrètement, il s’agit d’une véritable désillusion pour le gouvernement Merkel car l’Allemagne et le charbon entretiennent une véritable “histoire d’amour”, soutient le média belge RTBF :

“Pour comprendre la crispation autour de cette forêt, il faut comprendre le rapport qu’entretient l’Allemagne avec le charbon. (Le pays) en est (tout simplement) dépendant puisqu’il représente près de 40% de la production d’électricité (nationale). (Et cela, alors que l’Etat) s’est engagé à sortir du nucléaire en 2011. Mais comme l’a ironiquement déclaré un responsable de la RWE : “Nous resterons dépendants encore un bon moment du lignite (un charbon brun bon marché mais très polluant).”

Et pour cause, le gouvernement l’a reconnu : il n’atteindra pas ses objectifs de réduction des gaz à effet de serre pour 2020 (seulement 30% d’énergies renouvelables dans le mix énergétiques domestique actuellement). Angela Merkel a donc mis sur pied une commission chargée de réfléchir à cette sortie du charbon… (Sans toutefois) fixer d’échéance.

Affaire à suivre…

Source : RTBF

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.