Dossier libyen : de la friture sur la ligne entre Rome et Paris

Publication: 05/09/2018

Le ministre de l’Intérieur italien, Matteo Salvini, a fustigé lundi le rôle de chef d’orchestre joué par la France dans la résolution de la complexe problématique libyenne. 

Ce n’est pas un secret, la Libye reste un garant essentiel de la sécurité dans la région méditerranéenne, notamment en ce qui concerne la question migratoire. Et cela, Rome l’a bien compris. Matteo Salvini, piston essentiel du gouvernement transalpin, entend donc concurrencer Paris dans ce dossier.

Sans surprise, l’intéressé est passé de la parole aux actes il y a deux jours en tirant à boulets rouges sur la politique menée par l’Elysée sur le territoire sinistré : “L’Italie doit rester protagoniste du processus de stabilisation en Méditerranée. Je suis même prêt à me rendre (en ce sens) à Tripoli (où les belligérants font rage)”, a-t-il affirmé dans un premier temps.

Une querelle européenne malvenue

Avant de sortir l’artillerie lourde : “Évidemment, il y a quelqu’un derrière les combats actuels. Cela n’arrive pas par hasard. Ma crainte, c’est (qu’un Etat), pour des motifs économiques nationaux, mette en péril la stabilité de toute l’Afrique du Nord et par conséquent de l’Europe », fustige-t-il.

Tout en précisant dans la foulée que la France est “allée faire la guerre (là-bas) alors qu’elle ne devait pas le faire”… Sachant “qu’elle fixe désormais des dates pour les élections sans prévenir les alliés, l’ONU ou encore les Libyens”.

Pour rappel, l’axe Paris-Le Caire milite actuellement pour des élections présidentielle et législatives avant la fin de l’année en Libye. Un chantier relativement difficile à mettre en place tant la transition post-Kadhafi assurée par le chef du gouvernement d’union nationale reconnu par l’ONU, Fayez Seraj, demeure instable.

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

TRIBUNE – Le militantisme associatif, une arme pour entraver la concurrence

Consultant en affaires publiques et ancien de l’École de Guerre Économique, Pierre d’Herbès plaide pour une culture d’entreprise française moins... Voir l'article

De La Rue et Inexto associées au Maroc ? C’est l’industrie du tabac qui se frotte les mains

L’information est révélée par le média marocain Le Desk. De La Rue et Inexto envisageraient une alliance pour remporter le... Voir l'article

Corne de l’Afrique : l’amour ne dure qu’un an ?

Maître de conférence à l’Université catholique de Lille, Sciences Po – USPC, Sonia Le Gouriellec analyse l’actuelle période de transition... Voir l'article

Venezuela : les négociations entre Caracas et l’opposition au point mort

Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, et le chef de l’opposition et du Parlement, Juan Guaido, n’arrivent toujours pas à s’entendre... Voir l'article

  • Urgent

    TRIBUNE – Le militantisme associatif, une arme pour entraver la concurrence

    Consultant en affaires publiques et ancien de l’École de Guerre Économique, Pierre d’Herbès plaide pour une culture d’entreprise française moins naïve et plus offensive face... Voir l'article

    De La Rue et Inexto associées au Maroc ? C’est l’industrie du tabac qui se frotte les mains

    L’information est révélée par le média marocain Le Desk. De La Rue et Inexto envisageraient une alliance pour remporter le nouveau contrat de marquage fiscal... Voir l'article

  • personnalites

    Affaire Meng Hongwei : Pékin rompt sa coopération policière avec la France

    Près de huit mois après la disparition de son mari, Hongwei Meng, ex-patron chinois d’Interpol, Grace Meng avait obtenu en mai dernier le statut de... Voir l'article

    Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

    Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à la frontière du Venezuela et... Voir l'article

    Tensions Etats-Unis-Iran : Trump entre deux feux

    America First ! Depuis l’élection de Donald Trump en 2017, ce slogan de campagne est symbolisé par le désengagement diplomatique et militaire des Etats-Unis au... Voir l'article