248 études offrent un regard plus incisif sur l’impact de l’HCQ sur le traitement du Covid-19

Alors que des traitements peu coûteux tels que l’hydroxychloroquine + azithromycine ou encore l’ivermectine sont pour le moment totalement ignorés par le ministère français de la Santé dans le dossier Covid-19, un panel de 248 études internationales apporte un éclairage différent de l’impact du duo HCQ + AZ sur le traitement préventif de la maladie.

En effet, d’après ce panel, il ressort nettement que les personnes hospitalisées et placées en réanimation ainsi que le nombre de morts décroient si ces molécules sont utilisées rapidement après l’éveil des symptômes liés au Covid-19.

A contrario, le traitement tardif s’avère quant à lui bien moins efficace.

Focus sur le site HCQMETA, qui publie l’ensemble de ces études. Et cela, en temps réel.

Libre donc à chacun de faire sa propre analyse via les chiffres retranscrits ici.

Articles en relation