Allemagne : le diesel marque le pas doucement mais sûrement

Alors que le tribunal administratif fédéral de Leipzig a jugé mardi 27 février que les grandes villes allemandes avaient le droit d’interdire la circulation des voitures diesel polluantes, le marché domestique dédié accuse le coup depuis deux mois.

Les ventes de véhicules diesel sur le territoire outre-Rhin accusent en effet une baisse respective de 12 et 27 % pour les mois d’avril et mai. Pire, “les diesels ne représentent pour mai que 31,3% des ventes contre 39% sur l’ensemble de l’année 2017, et 48% en 2015”, relaie La Tribune.

Le malheur des uns…

Une alerte qui profite ainsi pleinement aux moteurs essences dont les ventes augmentent en mai de 6% pour représenter 64% des immatriculations. Pour autant, c’est bel et bien la filière verte qui truste les honneurs de la plus belle progression puisque les moteurs au gaz naturel bondissent de 242%, soit 1958 immatriculations.

A noter tout de même une légère baisse des ventes de voitures électriques qui décroissent à +52 % en mai contre +124,4 % en avril. Pour rappel, il faudra encore attendre plusieurs mois avant de savoir si cette alerte sur le diesel se muera en véritable phénomène de déchéance.

Source : La Tribune 

Article connexe :

Allemagne : le diesel en danger le 27 février à Leipzig

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.