La Corée du Sud remporte la course à la 5G

La Corée du Sud restera à jamais l’Etat pionnier par excellence en matière de 5G. Séoul a en effet étrenné le fameux réseau “next gen” mercredi 3 avril. Et cela, au nez et à la barbe de l’Oncle Sam qui a attendu le lendemain pour franchir le cap. 

“Initialement, les Coréens avaient prévu de lancer leur dispositif le vendredi 5 avril. Mais ils ont appris que la société américaine, Verizon, allait le faire dès le jeudi 4, à Chicago et Minneapolis. Aussitôt, réunion d’urgence au ministère de la Science à Séoul : il faut devancer les Américains. Question de symbole et de fierté nationale. Et c’est comme ça que les trois opérateurs de télécom sud-coréens ont improvisé en quelques heures un lancement anticipé. (Et cela), en convoquant d’urgence des stars locales, du sport, de la musique et de la télévision, pour lancer la 5G en grillant la politesse aux États-Unis” (France Tv Info).

Concrètement, ce marché au potentiel démesuré est actuellement le théâtre d’une concurrence endiablée à travers le trio Corée du Sud-Chine-Etats-Unis. Et particulièrement en ce qui concerne “la guerre des brevets” où Samsung (CDS) et Huawei (Chine), accusée de cyber-espionnage, mènent la danse.

Concrètement, la 5G, qui arrivera dans un an en France, se démarque de son aînée par un débit 20 fois supérieur. Une fulgurance technologique ouvrant de nouvelles portes vers l’inexorable progrès, à l’image de l’exploitation des voitures autonomes, de la chirurgie à distance ou encore de la réalité virtuelle.

Pour information, les premiers portables “5G compatible” ne se monnayent pas en-dessous de 1000 euros.

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.