Syrie : Moscou, Ankara et Téhéran en position de force

Publication: 05/04/2018

Le trio russe, turc et iranien souhaite instaurer un cessez-le-feu durable en Syrie alors que la Maison Blanche reste plutôt en retrait actuellement dans ce dossier. Néanmoins, des frictions subsistent toujours entre les protagonistes.

Réunis dans la capitale turque mercredi 05 avril, Vladimir Poutine, Recep Erdogan et Hassan Rohani ont accordé leurs violons sur la mise en place d’un cessez-le-feu durable en Syrie. Et cela, en accélérant leurs efforts pour assurer le calme sur le terrain, protéger les civils dans les zones de désescalade et faciliter un accès rapide de l’aide humanitaire à ces zones, relaie Le Parisien.

Pour autant, ce plan de paix, s’il est louable dans les faits, est loin d’être gagné sur le papier car de nombreux accrocs pourraient venir ternir cet épineux dossier. A commencer par la problématique du Kurdistan syrien dont R. Erdogan refuse d’entendre parler. Le YPG (la branche kurde en syrie) étant considérée par Ankara comme un mouvement terroriste… Mais également un allié des Américains et du régime de Bachar el-Assad, lui-même soutenu par la Russie et l’Iran. Un vaste casse-tête, donc, vous en conviendrez.

Les Etats-Unis en retrait 

Sachant que Washington reste dans le même temps relativement discret sur la question syrienne. Une position que n’a pas manqué de critiquer V. Poutine lors du point presse : “Personne ne fait pratiquement rien, sauf l’Iran, la Turquie et la Russie. Nous voyons de petites livraisons de l’aide humanitaire de la part de l’ONU. Mais cela ne suffit résolument pas”, a-t-il ainsi clamé sans ménagement.

Pour rappel, Donald Trump a annoncé récemment son souhait de rapatrier à moyen terme les 2000 soldats US actifs dans le pays. Et cela, une fois que la menace Daesh disparaîtra totalement.

Source : Le Parisien

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Diplomatie : saluée pour sa gestion de la crise sanitaire, la Corée du Sud s’émancipe

Nation historiquement coincée dans le giron de l’Empire chinois, puis colonie japonaise au tournant du XXème siècle et désormais fidèle... Voir l'article

Corruption de Big Tobacco, le cas d’école du Pakistan

D’après une enquête de l’OCCRP (« Organized Crime and Corruption Reporting Project »), Philip Morris International alimenterait le commerce parallèle... Voir l'article

La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée,... Voir l'article

Bruxelles et le trio Airbnb -Expedia-TripAdivor signent un accord de partage de données

L’office de statistique de l’Union européenne, Eurostat, obtiendra en conséquence des données essentielles afin de pouvoir établir et publier des... Voir l'article

  • Urgent

    Corruption de Big Tobacco, le cas d’école du Pakistan

    D’après une enquête de l’OCCRP (« Organized Crime and Corruption Reporting Project »), Philip Morris International alimenterait le commerce parallèle de tabac au Pakistan avec... Voir l'article

    La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

    L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée, une étude menée en Chine... Voir l'article

  • Newsletter

  • personnalites

    La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

    L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée, une étude menée en Chine... Voir l'article

    Nouveau report des élections en Guinée : le projet controversé d’Alpha Condé

    Le président guinéen Alpha Condé a de nouveau reporté les élections législatives et le référendum constitutionnel prévus le 1er mars. Depuis, les manifestations se poursuivent... Voir l'article

    “DSK” retrouve des couleurs via son entreprise de conseil

    Toujours étroitement associé à l’affaire du Sofitel de mai 2011, qui lui coûtera la présidentielle française de 2012, Dominique Strauss-Kahn s’est refait depuis une santé... Voir l'article