Syrie : Moscou, Ankara et Téhéran en position de force

Publication: 05/04/2018

Le trio russe, turc et iranien souhaite instaurer un cessez-le-feu durable en Syrie alors que la Maison Blanche reste plutôt en retrait actuellement dans ce dossier. Néanmoins, des frictions subsistent toujours entre les protagonistes.

Réunis dans la capitale turque mercredi 05 avril, Vladimir Poutine, Recep Erdogan et Hassan Rohani ont accordé leurs violons sur la mise en place d’un cessez-le-feu durable en Syrie. Et cela, en accélérant leurs efforts pour assurer le calme sur le terrain, protéger les civils dans les zones de désescalade et faciliter un accès rapide de l’aide humanitaire à ces zones, relaie Le Parisien.

Pour autant, ce plan de paix, s’il est louable dans les faits, est loin d’être gagné sur le papier car de nombreux accrocs pourraient venir ternir cet épineux dossier. A commencer par la problématique du Kurdistan syrien dont R. Erdogan refuse d’entendre parler. Le YPG (la branche kurde en syrie) étant considérée par Ankara comme un mouvement terroriste… Mais également un allié des Américains et du régime de Bachar el-Assad, lui-même soutenu par la Russie et l’Iran. Un vaste casse-tête, donc, vous en conviendrez.

Les Etats-Unis en retrait 

Sachant que Washington reste dans le même temps relativement discret sur la question syrienne. Une position que n’a pas manqué de critiquer V. Poutine lors du point presse : “Personne ne fait pratiquement rien, sauf l’Iran, la Turquie et la Russie. Nous voyons de petites livraisons de l’aide humanitaire de la part de l’ONU. Mais cela ne suffit résolument pas”, a-t-il ainsi clamé sans ménagement.

Pour rappel, Donald Trump a annoncé récemment son souhait de rapatrier à moyen terme les 2000 soldats US actifs dans le pays. Et cela, une fois que la menace Daesh disparaîtra totalement.

Source : Le Parisien

Publié par

réagir à cet article

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.



Dans la même catégorie

Paquet à dix euros : les fabricants de tabac, grands gagnants grâce au commerce parallèle

Le passage au paquet à dix euros d’ici 2020 était censé protéger les fumeurs et enrayer la consommation de cigarettes.... View Article

Boycott au Maroc : initiative populaire ou cabale politique ?

Depuis près de trois mois, un large mouvement de boycott de certains produits de base s’est répandu à travers le... View Article

Dénucléarisation : la Corée du Nord s’offusque des exigences américaines

La visite samedi à Pyongyang du Secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, devait logiquement surfer sur l’accord de dénucléarisation complète de la... View Article

La plus grande base aéronavale américaine menacée d’ici la fin du siècle

Norfolk – la plus grande base aéronavale américaine située sur la Côte Atlantique dans l’Etat de Virginie – pourrait être... View Article

  • Urgent

    Paquet à dix euros : les fabricants de tabac, grands gagnants grâce au commerce parallèle

    Le passage au paquet à dix euros d’ici 2020 était censé protéger les fumeurs et enrayer la consommation de cigarettes. En réalité, le coût économique... View Article

    Boycott au Maroc : initiative populaire ou cabale politique ?

    Depuis près de trois mois, un large mouvement de boycott de certains produits de base s’est répandu à travers le Royaume. Trois entreprises sont particulièrement... View Article

  • personnalites

    Mali : les nouveaux avions de chasse d’IBK seraient inutilisables (Exclusif)

    Le 11 juillet dernier, le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), réceptionnait sur la Base Aérienne 101 de Sénou, quatre aéronefs de type Super-Tucano en... View Article

    Conflit israélo-palestinien : le prince William évoque la Palestine en tant que pays

    Au lendemain d’une visite à Jérusalem où il s’est entretenu avec le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, le prince William a poursuivi son périple régional mercredi... View Article

    Donald Trump obtient gain de cause pour son décret anti-immigration

    Le locataire de la Maison Blanche a remporté une âpre bataille politico-judiciaire mardi 26 juin avec la validation par la Cour suprême du “Muslim ban”.... View Article