Le coronavirus pourrait largement perturber le pèlerinage de La Mecque

Le gouvernement saoudien a annoncé lundi 2 mars un premier cas de coronavirus dans le royaume. En conséquence, Riyad va limiter massivement l’octroi de visas à l’étranger. Une mesure qui touchera de facto les fidèles du monde entier attendus en masse cet été au hajj 2020.

Sans surprise, si cette mesure sanitaire, on ne peut plus logique, venait à perdurer, le pèlerinage de La Mecque pourrait prendre une tournure inquiétante et impacter de plein fouet l’économie locale. Et pour cause, Riyad espère attirer pas moins de 2,7 millions de croyants lors de cet événement capitale de l’Islam (un des cinq piliers de la religion).

Un précédent en 2003

Pour rappel, l’Arabie saoudite avait déjà suspendu l’octroi de visas pour certains pays d’Asie en 2003. Et cela, pendant l’épidémie de Sras (syndrome respiratoire aigu sévère). A ce jour, le golfe Persique compte 140 cas de personnes testées positives au coronavirus. Dans les faits, plusieurs pays de la région ont déjà annoncé des mesures drastiques visant à s’isoler de l’Iran, principal foyer de l’épidémie au Moyen-Orient.

A suivre…

A lire aussi : L’Arabie saoudite dénonce un sabotage sur deux de ses pétroliers en mer d’Oman

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.