Armement : l’Inde vise 5 milliards de dollars d’exportation d’ici 2025

Publication: 05/02/2020

Le Premier ministre indien, Narendra Modi, compte s’appuyer sur son programme économique “Make in India”, destiné à booster le développement de l’industrie locale, pour permettre au géant asiatique d’atteindre 5 milliards de dollars d’exportation d’armement par an d’ici cinq ans.

A l’occasion du Defence Expo 2020, un important salon d’armement qui se tient tout les deux ans dans le pays, Modi n’a pas manqué de rappeler les progrès remarquables réalisés par l’Inde en la matière au cours des cinq dernières années. En conséquence, l’intéressé ne compte pas s’arrêter en si bon chemin :

“Notre objectif est d’exporter pour cinq milliards de dollars par an, ce qui représenterait presque un triplement de nos exportations militaires actuelles”, a-t-il ainsi confirmé en grandes pompes.

Comme l’indique le média canadien, La Presse, les entreprises internationales du secteur se livrent en effet une compétition féroce pour le marché indien. Dans un contexte d’affermissement de la Chine, le pays de 1,3 milliard d’habitants s’est donc lancé dans un vaste programme de modernisation de son armée et compte consacrer 130 milliards de dollars à sa défense au cours des cinq à sept prochaines années.

Il est d’ailleurs important de noter que New Delhi était le second importateur d’armement au monde sur la période 2014-2018… derrière l’Arabie saoudite. Sachant que Moscou demeure son principal fournisseur.

“Make in India”, un processus ambitieux

Pour rappel, l’initiative “Make in India”a a été lancée par le Premier ministre en septembre 2014 dans le cadre d’un ensemble plus large d’initiatives d’édification de la nation. Conçu pour transformer l’Inde en un centre mondial de conception et de fabrication, ce programme était une réponse opportune à une situation critique.

Et pour cause, la bulle des marchés émergents avait éclaté en 2013 et le taux de croissance de l’Inde était tombé à son plus bas niveau en une décennie. La promesse des nations BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) s’était d’ailleurs estompée et l’Inde fut étiquetée comme l’un des soi-disant « Cinq fragiles ».

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Corruption de Big Tobacco, le cas d’école du Pakistan

D’après une enquête de l’OCCRP (« Organized Crime and Corruption Reporting Project »), Philip Morris International alimenterait le commerce parallèle... Voir l'article

La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée,... Voir l'article

Bruxelles et le trio Airbnb -Expedia-TripAdivor signent un accord de partage de données

L’office de statistique de l’Union européenne, Eurostat, obtiendra en conséquence des données essentielles afin de pouvoir établir et publier des... Voir l'article

L’Organisation météorologique mondiale tire le signal d’alarme

Le rapport 2019 de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), présenté mardi 10 mars aux Nations unies, confirme que le réchauffement climatique... Voir l'article

  • Urgent

    Corruption de Big Tobacco, le cas d’école du Pakistan

    D’après une enquête de l’OCCRP (« Organized Crime and Corruption Reporting Project »), Philip Morris International alimenterait le commerce parallèle de tabac au Pakistan avec... Voir l'article

    La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

    L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée, une étude menée en Chine... Voir l'article

  • personnalites

    La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

    L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée, une étude menée en Chine... Voir l'article

    Nouveau report des élections en Guinée : le projet controversé d’Alpha Condé

    Le président guinéen Alpha Condé a de nouveau reporté les élections législatives et le référendum constitutionnel prévus le 1er mars. Depuis, les manifestations se poursuivent... Voir l'article

    “DSK” retrouve des couleurs via son entreprise de conseil

    Toujours étroitement associé à l’affaire du Sofitel de mai 2011, qui lui coûtera la présidentielle française de 2012, Dominique Strauss-Kahn s’est refait depuis une santé... Voir l'article