Sécurité routière : vers un durcissement des sanctions pour le téléphone au volant

Alors que 70% des Français reconnaissent téléphoner au volant, l’Etat compte remédier à cela en durcissant les sanctions pour les plus réfractaires. L’information a été confirmée lundi par Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière. Ce dernier attend désormais l’aval du Conseil d’Etat. 

Dans les faits, les « peines » encourues sont de 135 euros d’amende actuellement et de 3 points de retrait sur le permis, le dispositif pourrait aller jusqu’au retrait pure et simple du précieux sésame dès le mois d’avril, relaie Ouest France :

« Cette loi modifie le Code de la route. Un automobiliste, pris en flagrant délit de conduite avec un téléphone à la main, en ayant commis une autre infraction (excès de vitesse, feu rouge ou stop grillé, refus de priorité, dépassement dangereux…) encourt une suspension de permis de six mois, voire d’un an si cette seconde infraction est liée à la consommation d’alcool ou de stupéfiants. Il encourt, en plus, une amende de 135 € et un retrait de trois points. »

A suivre donc…

A lire aussi :

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.