Amazon emploie 45 000 robots dans ses entrepôts

Publication: 05/01/2017

Le géant du e-commerce présente la spécificité de recruter abondamment… mais pas que des humains. L’entreprise américaine fait en effet la part belle à la robotique au sein de ses entrepôts.

Si l’on se réfère aux trois dernière années, Amazon a ni plus ni moins triplé ses “effectifs mécaniques”. En 2014, la population de robots s’élevait ainsi à 15 000 unités; un chiffre qui doublait en 2015 pour culminer à 45000 fin 2016.

Pour autant, comme le souligne justement le Huffington Post, cette recrudescence non organique n’a pas impacté le recrutement de “travailleurs humains”, puisque ces derniers étaient plus de 230 000 à bosser pour cette structure, il y a deux ans. D’autant plus qu’au troisième trimestre 2016, Amazon a annoncé avoir augmenté sa masse salariale de 46 % par rapport à la même période de l’année précédente.

Quoi qu’il en soit, ces machines attestent de profils bien spécifiques, à commencer par les petits robots roulants Kiva (société rachetée par le groupe en 2012), capables à eux seuls de transporter de lourdes étagères. Malgré tout, l’être de chair et de sang n’a pas à nourrir de complexe car il garde le leadership des tâches les plus ardues.

Cette évolution marquante confirme ainsi une politique d’Amazon de plus en plus prononcée en faveur d’un virage technologique. Pour rappel, la firme développe actuellement plusieurs projets de grande ampleur, à l’image du supermarché sans caisse, du système “Prime Now” de livraison de nourriture ou encore de ses velléités portant sur le marché de la maison connectée.

Source: The Huffington Post

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Corruption de Big Tobacco, le cas d’école du Pakistan

D’après une enquête de l’OCCRP (« Organized Crime and Corruption Reporting Project »), Philip Morris International alimenterait le commerce parallèle... Voir l'article

La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée,... Voir l'article

Bruxelles et le trio Airbnb -Expedia-TripAdivor signent un accord de partage de données

L’office de statistique de l’Union européenne, Eurostat, obtiendra en conséquence des données essentielles afin de pouvoir établir et publier des... Voir l'article

L’Organisation météorologique mondiale tire le signal d’alarme

Le rapport 2019 de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), présenté mardi 10 mars aux Nations unies, confirme que le réchauffement climatique... Voir l'article

  • Urgent

    Corruption de Big Tobacco, le cas d’école du Pakistan

    D’après une enquête de l’OCCRP (« Organized Crime and Corruption Reporting Project »), Philip Morris International alimenterait le commerce parallèle de tabac au Pakistan avec... Voir l'article

    La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

    L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée, une étude menée en Chine... Voir l'article

  • Newsletter

  • personnalites

    La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

    L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée, une étude menée en Chine... Voir l'article

    Nouveau report des élections en Guinée : le projet controversé d’Alpha Condé

    Le président guinéen Alpha Condé a de nouveau reporté les élections législatives et le référendum constitutionnel prévus le 1er mars. Depuis, les manifestations se poursuivent... Voir l'article

    “DSK” retrouve des couleurs via son entreprise de conseil

    Toujours étroitement associé à l’affaire du Sofitel de mai 2011, qui lui coûtera la présidentielle française de 2012, Dominique Strauss-Kahn s’est refait depuis une santé... Voir l'article