Vladimir Poutine signe un document désignant les USA et l’OTAN comme des ennemis de Moscou

Publication: 05/01/2016

Le président russe considère en signant ce document stratégique que les Etats-Unis et l’OTAN s’affirment peu à peu comme un danger intérieur palpable pour la Russie. 

Le chef de l’exécutif juge que Washington opère un travail de sape dans le but de confiner Moscou. Poutine cible également l’OTAN à laquelle il reproche «  l’intensification des activités militaires des pays membres, l’extension des alliances et le déplacement d’infrastructures militaires à proximité de la frontière russe.  »

Ce nouveau vent de guerre froide est notamment symbolisé par des critiques acerbes envers les gouvernement occidentaux coupables selon Poutine « de pratiques régulières consistant à renverser des régimes politiques légitimes, provoquant en conséquence instabilité et conflits. »

Du côté de l’OTAN, la réaction ne s’est pas fait attendre via un communiqué sur fond d’incompréhension : « Nous allons étudier ce document stratégique de près. Cela dit, nous rejetons catégoriquement les affirmations selon lesquelles l’OTAN et sa politique constituent une menace pour la sécurité de la Russie (…) L’élargissement de l’OTAN n’est dirigé contre personne. C’est un principe fondamental de la sécurité de l’Europe auquel la Russie a elle aussi souscrit et qu’elle doit respecter. »

Quand à Washington, les autorités ont sobrement botté en touche par la voix du capitaine Jeff Davis, porte-parole du ministère de la Défense américain : « Nous ne cherchons pas à entrer en conflit avec la Russie (…) Nous avons nos différences, mais il est fondamentalement faux de considérer les Etats-Unis comme une menace pour Moscou. »

Source : Le Vif

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

De La Rue et Inexto associées au Maroc ? C’est l’industrie du tabac qui se frotte les mains

L’information est révélée par le média marocain Le Desk. De La Rue et Inexto envisageraient une alliance pour remporter le... Voir l'article

Corne de l’Afrique : l’amour ne dure qu’un an ?

Maître de conférence à l’Université catholique de Lille, Sciences Po – USPC, Sonia Le Gouriellec analyse l’actuelle période de transition... Voir l'article

Venezuela : les négociations entre Caracas et l’opposition au point mort

Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, et le chef de l’opposition et du Parlement, Juan Guaido, n’arrivent toujours pas à s’entendre... Voir l'article

Smartphones : après Huawei, Apple à nouveau dépassé par un concurrent chinois

Désormais, l’iPhone de la marque à la pomme est la quatrième référence du marché mondial de smartphones avec 35,3 millions... Voir l'article

  • Urgent

    Corne de l’Afrique : l’amour ne dure qu’un an ?

    Maître de conférence à l’Université catholique de Lille, Sciences Po – USPC, Sonia Le Gouriellec analyse l’actuelle période de transition dans la région de la... Voir l'article

    Venezuela : les négociations entre Caracas et l’opposition au point mort

    Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, et le chef de l’opposition et du Parlement, Juan Guaido, n’arrivent toujours pas à s’entendre sur les futures échéances politiques... Voir l'article

  • personnalites

    Affaire Meng Hongwei : Pékin rompt sa coopération policière avec la France

    Près de huit mois après la disparition de son mari, Hongwei Meng, ex-patron chinois d’Interpol, Grace Meng avait obtenu en mai dernier le statut de... Voir l'article

    Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

    Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à la frontière du Venezuela et... Voir l'article

    Tensions Etats-Unis-Iran : Trump entre deux feux

    America First ! Depuis l’élection de Donald Trump en 2017, ce slogan de campagne est symbolisé par le désengagement diplomatique et militaire des Etats-Unis au... Voir l'article