Vladimir Poutine signe un document désignant les USA et l’OTAN comme des ennemis de Moscou

Publication: 05/01/2016

Le président russe considère en signant ce document stratégique que les Etats-Unis et l’OTAN s’affirment peu à peu comme un danger intérieur palpable pour la Russie. 

Le chef de l’exécutif juge que Washington opère un travail de sape dans le but de confiner Moscou. Poutine cible également l’OTAN à laquelle il reproche «  l’intensification des activités militaires des pays membres, l’extension des alliances et le déplacement d’infrastructures militaires à proximité de la frontière russe.  »

Ce nouveau vent de guerre froide est notamment symbolisé par des critiques acerbes envers les gouvernement occidentaux coupables selon Poutine « de pratiques régulières consistant à renverser des régimes politiques légitimes, provoquant en conséquence instabilité et conflits. »

Du côté de l’OTAN, la réaction ne s’est pas fait attendre via un communiqué sur fond d’incompréhension : « Nous allons étudier ce document stratégique de près. Cela dit, nous rejetons catégoriquement les affirmations selon lesquelles l’OTAN et sa politique constituent une menace pour la sécurité de la Russie (…) L’élargissement de l’OTAN n’est dirigé contre personne. C’est un principe fondamental de la sécurité de l’Europe auquel la Russie a elle aussi souscrit et qu’elle doit respecter. »

Quand à Washington, les autorités ont sobrement botté en touche par la voix du capitaine Jeff Davis, porte-parole du ministère de la Défense américain : « Nous ne cherchons pas à entrer en conflit avec la Russie (…) Nous avons nos différences, mais il est fondamentalement faux de considérer les Etats-Unis comme une menace pour Moscou. »

Source : Le Vif

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Syrie : les forces kurdes trouvent un accord avec Damas pour contrer l’offensive d’Ankara

Alors que la déferlante turque s’abat actuellement sur les forces armées kurdes de Syrie (FDS) positionnées au nord du pays,... Voir l'article

Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes... Voir l'article

Nuages noirs sur Chine rouge

Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les... Voir l'article

Syrie : Washington retire ses troupes au Nord et laisse les forces kurdes à la merci d’Ankara

Si Donald Trump avait indiqué au moins de janvier dernier que le retrait des forces US du nord-est de la... Voir l'article

  • Urgent

    Syrie : les forces kurdes trouvent un accord avec Damas pour contrer l’offensive d’Ankara

    Alors que la déferlante turque s’abat actuellement sur les forces armées kurdes de Syrie (FDS) positionnées au nord du pays, le régime de Bachar al-Assad... Voir l'article

    Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

    Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes de la planète, force est... Voir l'article

  • personnalites

    Nuages noirs sur Chine rouge

    Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les 70 ans de la fondation... Voir l'article

    Alstom, scandale d’Etat ?

    Les modalités et les ramifications de la vente d’Alstom Energie à son concurrent américain General Electric plongent l’observateur dans un océan d’incompréhension. La justice française... Voir l'article

    Le Maroc, entre tradition et progrès

    ENTRETIEN. Géopolitologue et islamologue, Charles Saint-Prot est un des meilleurs spécialistes français du Maroc. A l’occasion des vingt ans de règne du roi Mohammed VI,... Voir l'article