Corée du Nord : Kim Jong-un continue ses provocations nucléaires

Publication: 04/07/2017

Pyongyang a annoncé mardi 4 juillet avoir réussi avec brio un nouveau tir de missile balistique. Cette nouvelle provocation de Kim Jong-un envers la communauté internationale a poussé Washington à convoquer en urgence le Conseil de sécurité onusien.

Selon le gouvernement nord-coréen, “l’engin a atteint une altitude de 2 802 kilomètres et volé sur une distance de 933 kilomètres.” L’Etat-Major s’est par ailleurs gargarisé “d’être une puissance nucléaire forte dotée d’un très puissant ICBM capable de frapper tout endroit au monde.” Le communiqué ne s’arrête pas là et compare cet essai à une percée majeure dans l’histoire nationale.

Ironie du sort ou volonté caractérisée des instances locales, le tir a été réalisé le jour de l’indépendance américaine. Il n’est donc pas interdit de voir dans ce geste une véritable provocation envers l’ennemi US.

Il s’agit également d’une nouvelle violation des résolutions internationales; la Corée du Nord étant coutumière du fait. Les règlements de l’ONU interdisent en effet à l’état communiste de développer ses programmes balistique et nucléaire, sous peine de subir de larges sanctions.

Donald Trump convoque le Conseil de sécurité 

Du côté de Washington, la réaction a été immédiate. Mardi soir, Donald Trump a demandé la tenue d’une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies, à huis clos, relaie France 24.

Celle-ci devrait vraisemblablement se tenir mercredi 5 juillet. Le locataire de la Maison Blanche n’a d’ailleurs pas manqué de lâcher un commentaire dont il a secret pour illustrer la situation :

“La Corée du Nord vient de lancer un nouveau missile. Est-ce que ce gars n’a rien de mieux à faire de sa vie”, a-t-il lancé avec son flegme habituel, avant de conclure : “Il est difficile de croire que la Corée du Sud et le Japon vont tolérer cela encore longtemps. Peut-être que la Chine va agir fortement à l’encontre de la Corée du Nord, et mettre un terme à ce non-sens une bonne fois pour toutes.”

Sources : Le Point et France 24

 

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Burkina Faso : un gouvernement en faillite

À neuf mois des élections présidentielles, le Burkina Faso traverse une crise sécuritaire, aggravée par d’importants troubles socio-économiques. Eddie Komboïgo,... Voir l'article

Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un... Voir l'article

La Russie veut blinder son réseau Internet en cas de déstabilisation du système occidental

Les fournisseurs d’accès Internet russes vont recevoir et installer à court terme des équipements testés par le Kremlin permettant à... Voir l'article

Le Danemark va créer des îles éoliennes pour booster sa production d’énergie verte

Le but : se doter d’une capacité d’énergie offshore de 10 GW supplémentaire à même d’assurer les besoins en électricité... Voir l'article

  • Urgent

    Burkina Faso : un gouvernement en faillite

    À neuf mois des élections présidentielles, le Burkina Faso traverse une crise sécuritaire, aggravée par d’importants troubles socio-économiques. Eddie Komboïgo, principale figure de l’opposition et... Voir l'article

    Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

    Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un pays relativement stable même s’il... Voir l'article

  • personnalites

    Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

    Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un pays relativement stable même s’il... Voir l'article

    La France libère pour la première fois l’un de ses ressortissants parti combattre en Syrie

    Flavien Moreau (33 ans), intercepté en 2013 par les services de renseignement hexagonaux et condamné en novembre 2014 à 7 ans de prison, a été... Voir l'article

    Chine : un chercheur emprisonné pour avoir créé des jumelles génétiquement modifiées

    Pour avoir bravé les principes éthiques les plus fondamentaux du monde scientifique, He Jiankui, chercheur à la Southern University of Technology de Shenzhen, a écopé... Voir l'article