Iran : Bahreïn et le Soudan rompent leurs relations diplomatiques avec Téhéran

Publication: 04/01/2016

L’Iran est le théâtre de nombreuses violences depuis l’exécution du dignitaire chiite religieux, Nimr Baqer al-Nimr, par le gouvernement de Riyad. L’ayatollah Ali Khamenei, le guide suprême du pays, a même appelé son peuple à la vengeance. En conséquence, l’Arabie Saoudite, Bahreïn et le Soudan, majoritairement sunnites, ont décidé de rompre leurs relations diplomatiques avec Téhéran.

Le Royaume de Bahreïn, qui entretient des liens très étroits avec Riyad, a annoncé le départ sous 48H des diplomates iraniens présents sur son territoire. Le Soudan en a fait de même en suspendant ses relations avec l’Iran.  Les À‰mirats arabes unis ont de leur côté choisi une option moins drastique en réduisant le nombre de diplomates iraniens en activité sur son sol.

Ces décisions aggravent, en conséquence, des tensions déjà exacerbées entre communauté chiite et sunnite. La situation pourrait ainsi empirer au Moyen-Orient, à l’image de la ville sainte de Kerbala (Irak), où des centaines de manifestants chiites ont appelé avec virulence, dimanche, à la fermeture de l’ambassade saoudienne récemment rouverte à Bagdad.

Source : Le Matin

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent... Voir l'article

La loi favorisant les extraditions vers la Chine embrase Hong Kong

Alors qu’un projet de loi favorisant sensiblement l’extradition de citoyens hongkongais vers la Chine est actuellement à l’étude dans l’hémicycle... Voir l'article

Les djihadistes étrangers emprisonnés, outil du hard power irakien

Le gouvernement irakien a décidé d’utiliser les quelques 500 djihadistes étrangers détenus dans les geôles du pays comme une arme... Voir l'article

Brexit : le chef de la diplomatie britannique se prononce en faveur d’une sortie négociée

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, qui brigue le poste de Premier ministre au sein de la Perfide... Voir l'article

  • Urgent

    La loi favorisant les extraditions vers la Chine embrase Hong Kong

    Alors qu’un projet de loi favorisant sensiblement l’extradition de citoyens hongkongais vers la Chine est actuellement à l’étude dans l’hémicycle de ce territoire semi-autonome, la... Voir l'article

    Les djihadistes étrangers emprisonnés, outil du hard power irakien

    Le gouvernement irakien a décidé d’utiliser les quelques 500 djihadistes étrangers détenus dans les geôles du pays comme une arme diplomatique particulièrement efficace sur la... Voir l'article

  • personnalites

    Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

    Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent de secouer le Bénin, ce... Voir l'article

    Brexit : le chef de la diplomatie britannique se prononce en faveur d’une sortie négociée

    Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, qui brigue le poste de Premier ministre au sein de la Perfide Albion, entend trouver un accord... Voir l'article

    Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

    Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième génération (5G) – tout en... Voir l'article