Irak : Bagdad double ses recettes pétrolières

L’Etat irakien a annoncé que ses recettes liées au pétrole ont pratiquement doublé au mois d’octobre par rapport à la même période en 2017. Des retombées économiques en devises étrangères estimées à 8,55 milliards de dollars.

Cette embellie de l’or noir domestique s’explique avant tout par la hausse planétaire des cours du brut, confirme Le Figaro. Le prix moyen du baril irakien culmine donc désormais à 74,912 dollars, dont 107,5 million d’unités se sont écoulées durant le mois d’octobre.

Sans surprise, le gouvernement local ne reniera pas une telle montée en puissance au sein d’un secteur de plus en plus capricieux. Et pour cause, ces revenus constituent l’unique source de devises du pays, ainsi que la quasi-totalité de son budget.

A titre de comparaison, les exportations irakiennes avaient atteint un revenu de 4,9 Mds$ en septembre 2017… Alors qu’en juillet 2017, elles plafonnaient difficilement à 4,4 mds$.

Source : Le Figaro

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.