Le journaliste irano-américain, Jason Rezaian poursuit Téhéran pour détention forcée

Publication: 03/10/2016

Arrêté arbitrairement en juillet 2014 par les autorités iraniennes, puis condamné à dix ans de prison pour espionnage en août 2015, et enfin relâché début 2016, le journaliste Jason Rezaian a engagé lundi 3 octobre une procédure pour détention forcée contre Téhéran.

En octobre 2014, le ministre du Renseignement iranien, Seyed Mahmoud Alawi, avait annoncé l’arrestation de plusieurs espions, dont le reporter, dans la province de Bouchehr où siège une centrale nucléaire civile. Ce dernier avait alors sous-entendu que de “tels crimes” ne resteraient pas sans suite :

« Certains services d’espionnage comme le Mossad, le MI6, la CIA ainsi que des pays ennemis de l’Iran poursuivent naturellement des objectifs négatifs pour la République islamique. »

Il avait ajouté que les industries du nucléaire, de la défense et des technologies de pointe étaient des cibles privilégiées par ces services pour des opérations de sabotage.

J.Rezaian, correspondant en Iran pour un média américain, demeura alors 18 mois en détention forcée sur fond de controverse à Washington, puisque Barack Obama n’avait pas su faire fléchir le géant perse sur ce dossier lors des négociations relatives au nucléaire iranien.

Le journaliste, aujourd’hui en sûreté, affirme avoir été incarcéré dans le seul but que “ses geôliers extorquent des concessions aux Etats-Unis.”

Il a donc entrepris des poursuites judiciaires contre Téhéran devant un tribunal fédéral de la capitale US en raison de “graves blessures personnelles et d’autres dommages irréparables” subis durant ce calvaire. Il demande à cette fin une compensation financière dont le montant n’a pas filtré, précise l’Express.

Pour rappel, sa compagne, Yeganeh, avait également été retenue en otage comme moyen de pression, et cela durant une période de deux mois.

Source : L’Express

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un... Voir l'article

La France libère pour la première fois l’un de ses ressortissants parti combattre en Syrie

Flavien Moreau (33 ans), intercepté en 2013 par les services de renseignement hexagonaux et condamné en novembre 2014 à 7... Voir l'article

Chine : un chercheur emprisonné pour avoir créé des jumelles génétiquement modifiées

Pour avoir bravé les principes éthiques les plus fondamentaux du monde scientifique, He Jiankui, chercheur à la Southern University of... Voir l'article

Algérie : décès du général Salah, le “continuateur” du régime

Nouveau coup de tonnerre en Algérie avec l’annonce du décès du chef d’état major de l’armée, le général Ahmed Gaïd... Voir l'article

  • Urgent

    Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

    Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un pays relativement stable même s’il... Voir l'article

    La Russie veut blinder son réseau Internet en cas de déstabilisation du système occidental

    Les fournisseurs d’accès Internet russes vont recevoir et installer à court terme des équipements testés par le Kremlin permettant à Moscou d’assurer l’indépendance de son... Voir l'article

  • personnalites

    Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

    Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un pays relativement stable même s’il... Voir l'article

    La France libère pour la première fois l’un de ses ressortissants parti combattre en Syrie

    Flavien Moreau (33 ans), intercepté en 2013 par les services de renseignement hexagonaux et condamné en novembre 2014 à 7 ans de prison, a été... Voir l'article

    Chine : un chercheur emprisonné pour avoir créé des jumelles génétiquement modifiées

    Pour avoir bravé les principes éthiques les plus fondamentaux du monde scientifique, He Jiankui, chercheur à la Southern University of Technology de Shenzhen, a écopé... Voir l'article