La Pologne réclame toujours 800 milliards d’euros de préjudice de guerre à l’Allemagne

Publication: 03/09/2019

Varsovie persiste et signe. L’Allemagne doit faire plus pour réparer les dégâts humains, industriels et matériels causés par le régime nazi sur le sol polonais durant la Seconde Guerre Mondiale. Les autorités locales attendent en effet pas moins de 800 milliards d’euros pour refermer un chapitre plus que douloureux.

Dans les faits, ce chiffre abyssal n’est pourtant pas si farfelu puisque la Pologne a perdu 62% de son industrie, 84% de ses infrastructures et près de 17% de sa population durant cette période cataclysmique. Soit le taux de pertes le plus élevé de la planète, souligne Le Figaro.

Un état de fait que le Premier ministre, Mateusz Morawiecki, a remis en lumière le le 22 août dernier :

“La Pologne n’a pas encore reçu d’indemnisation adéquate (…) Nous avons perdu six millions de personnes au cours de la Seconde Guerre mondiale, beaucoup plus que d’autres États qui ont reçu d’importantes réparations. Ce n’est pas juste. Cela ne peut pas rester ainsi.”

De son côté, le député Mularczyk, qui dirige la commission parlementaire chargée d’estimer ce fameux préjudice, n’a pas manqué d’enfoncer le clou dans la foulée :

“Le niveau de vie élevé des Allemands repose aussi sur le travail forcé des Polonais pendant la guerre et sur le vol de territoires polonais (…) La Pologne a (tout simplement) été victime de discrimination (…) (De son côté), l’Allemagne n’a (toujours) pas réfléchi sur son passé, pensant davantage à protéger la stabilité de son budget qu’à observer les règles démocratiques de l’Etat de droit et respecter les droits de l’Homme.”

Logiquement, la réplique ne s’est pas faite attendre outre-Rhin : “La position du gouvernement allemand reste inchangée, la question des réparations allemandes est juridiquement et politiquement close”, a ainsi martelé la porte-parole, Ulrike Demme.

Cette dernière arguant que “la Pologne a strictement refusé les réparations de guerre allemandes en 1953, à l’exception des rétributions pour l’oppression et les atrocités nazies (…) Ce qui (fut) également le cas en 1990 lors du traité réunifiant les deux Allemagnes (…) La République fédérale s’était (d’ailleurs) engagée (à cette occasion) à renoncer à toute revendication territoriale sur la Pologne”.

A suivre…

Article connexe :

Trump promet de déployer 1000 soldats supplémentaires en Pologne

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Burkina Faso : un gouvernement en faillite

À neuf mois des élections présidentielles, le Burkina Faso traverse une crise sécuritaire, aggravée par d’importants troubles socio-économiques. Eddie Komboïgo,... Voir l'article

Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un... Voir l'article

La Russie veut blinder son réseau Internet en cas de déstabilisation du système occidental

Les fournisseurs d’accès Internet russes vont recevoir et installer à court terme des équipements testés par le Kremlin permettant à... Voir l'article

Le Danemark va créer des îles éoliennes pour booster sa production d’énergie verte

Le but : se doter d’une capacité d’énergie offshore de 10 GW supplémentaire à même d’assurer les besoins en électricité... Voir l'article

  • Urgent

    Burkina Faso : un gouvernement en faillite

    À neuf mois des élections présidentielles, le Burkina Faso traverse une crise sécuritaire, aggravée par d’importants troubles socio-économiques. Eddie Komboïgo, principale figure de l’opposition et... Voir l'article

    Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

    Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un pays relativement stable même s’il... Voir l'article

  • personnalites

    Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

    Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un pays relativement stable même s’il... Voir l'article

    La France libère pour la première fois l’un de ses ressortissants parti combattre en Syrie

    Flavien Moreau (33 ans), intercepté en 2013 par les services de renseignement hexagonaux et condamné en novembre 2014 à 7 ans de prison, a été... Voir l'article

    Chine : un chercheur emprisonné pour avoir créé des jumelles génétiquement modifiées

    Pour avoir bravé les principes éthiques les plus fondamentaux du monde scientifique, He Jiankui, chercheur à la Southern University of Technology de Shenzhen, a écopé... Voir l'article