Taiwan résistera-t-elle à la guérilla diplomatique menée par Pékin ?

Publication: 03/09/2018

En froid avec la Chine depuis 1949, Taiwan tente contre vents et marées d’exister sur l’échiquier diplomatique international. Mais l’ombre de Pékin, plus imposante année après année, réduit inexorablement les ambitions de Taipei.

Et pour cause, Taiwan a perdu en deux ans et demi la reconnaissance du Burkina Faso, du Panama, de la République dominicaine, de Sao Tomé-et-Principe, mais aussi récemment celle du Salvador. “Tous ces Etats ont effet choisi de répondre aux appels sonnants et trébuchants de la Chine continentale”, souligne Libération.

De ce fait, l’île, non reconnue pas l’ONU, ne comprend aujourd’hui que 17 alliés diplomatiques dans le monde, essentiellement des nations de faible envergure. Problématique, vous en conviendrez – alors que cette démocratie disposant d’un système électif viable, d’une presse libre de ses mouvements et de ses écrits, mais aussi d’une société civile en très bonne santé – ne demande qu’à s’émanciper en matière de politique internationale.

Malheureusement, le gouvernement chinois ne l’entend pas de cette oreille et se refuse à considérer toute velléité d’indépendance “officielle” de la part des autorités taïwanaises. D’autant plus que l’arrivée au pouvoir début 2016 de la présidente autonomiste, Tsai Ing-wen, n’a fait qu’empirer ce postulat.

Un processus destiné à isoler Taiwan

Résultat, Pékin multiplie les approches pécuniaires à l’encontre des derniers partenaires de Taipei…. Qui ne résistent pas à l’arrivée d’investissement bienvenus en temps de crise. Un chantage au porte-monnaie auquel se refuse la dirigeante qui déplore l’arsenal dissuasif de son imposant voisin :

La rupture des relations diplomatiques n’est pas un incident isoléTout cela fait partie d’une série d’actes de coercition diplomatiques et militaires”, confirme ainsi Tsai Ing-wen. “Cela comprend l’envoi d’avions militaires pour encercler Taiwan, contraindre les compagnies aériennes internationales à changer de désignation pour Taiwan, priver la ville de Taichung de son droit d’accueillir les Jeux de la jeunesse de l’Asie de l’Est. (Concrètement), la Chine n’a jamais assoupli son emprise”, fustige-t-elle.

A suivre…

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes... Voir l'article

Nuages noirs sur Chine rouge

Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les... Voir l'article

Syrie : Washington retire ses troupes au Nord et laisse les forces kurdes à la merci d’Ankara

Si Donald Trump avait indiqué au moins de janvier dernier que le retrait des forces US du nord-est de la... Voir l'article

La France renforce sa coopération militaire avec le Tchad

Très présente dans le dossier G5 Sahel, la France continue sa lune de miel avec le Tchad en officialisant six... Voir l'article

  • Urgent

    Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

    Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes de la planète, force est... Voir l'article

    Nuages noirs sur Chine rouge

    Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les 70 ans de la fondation... Voir l'article

  • personnalites

    Nuages noirs sur Chine rouge

    Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les 70 ans de la fondation... Voir l'article

    Alstom, scandale d’Etat ?

    Les modalités et les ramifications de la vente d’Alstom Energie à son concurrent américain General Electric plongent l’observateur dans un océan d’incompréhension. La justice française... Voir l'article

    Le Maroc, entre tradition et progrès

    ENTRETIEN. Géopolitologue et islamologue, Charles Saint-Prot est un des meilleurs spécialistes français du Maroc. A l’occasion des vingt ans de règne du roi Mohammed VI,... Voir l'article