Etats-Unis-Mexique : vers une accalmie diplomatique ?

Publication: 03/07/2018

Ce n’est pas un secret, l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche n’a pas manqué de raidir les relations entre Washington et Mexico. En cause, la problématique migratoire que le magnat de l’immobilier souhaite absolument enrayer. Toutefois, l’élection dimanche d’Andrès Lopez Obrador à la tête du Mexique (53% des voix) pourrait inverser la tendance.

Le média BFM indique en effet que les deux hommes ont abordé cet épineux dossier lors d’une conversation téléphonique : “J’ai reçu un appel de Donald Trump et nous avons parlé durant une demi-heure. Je lui ai proposé d’envisager un accord global ; des projets de développement générant des emplois au Mexique, et parallèlement, réduire les migrations et améliorer la sécurité”, s’est ainsi félicité le nouveau chef d’Etat mexicain.

De son côté, D. Trump lui a rendu la pareille en évoquant “une bonne discussion (gage) d’une très bonne relation pour l’avenir”“Il y a beaucoup à faire pour le bien à la fois des États-Unis et du Mexique (…) Je crois qu’il va essayer de nous aider sur la frontière” a d’ailleurs confirmé l’intéressé.

Pour rappel, les relations diplomatiques entre Trump et l’ex-président Enrique Pena Nieto n’avaient rien d’un long fleuve tranquille. Le premier reprochant au second de ne rien faire pour empêcher l’hémorragie migratoire vers les Etats-Unis. Tout en promettant dans le même temps de faire construire un mur à la frontière aux frais du contribuable mexicain.

Source : BFM 

Article connexe : 

Donald Trump négocie la création d’un mur frontalier avec le Mexique

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes... Voir l'article

Nuages noirs sur Chine rouge

Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les... Voir l'article

Syrie : Washington retire ses troupes au Nord et laisse les forces kurdes à la merci d’Ankara

Si Donald Trump avait indiqué au moins de janvier dernier que le retrait des forces US du nord-est de la... Voir l'article

La France renforce sa coopération militaire avec le Tchad

Très présente dans le dossier G5 Sahel, la France continue sa lune de miel avec le Tchad en officialisant six... Voir l'article

  • Urgent

    Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

    Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes de la planète, force est... Voir l'article

    Nuages noirs sur Chine rouge

    Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les 70 ans de la fondation... Voir l'article

  • personnalites

    Nuages noirs sur Chine rouge

    Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les 70 ans de la fondation... Voir l'article

    Alstom, scandale d’Etat ?

    Les modalités et les ramifications de la vente d’Alstom Energie à son concurrent américain General Electric plongent l’observateur dans un océan d’incompréhension. La justice française... Voir l'article

    Le Maroc, entre tradition et progrès

    ENTRETIEN. Géopolitologue et islamologue, Charles Saint-Prot est un des meilleurs spécialistes français du Maroc. A l’occasion des vingt ans de règne du roi Mohammed VI,... Voir l'article