La Belgique ne courbe pas l’échine face aux “fonds vautours”

Publication: 03/06/2019

Alors que certaines sociétés d’investissement, plus connues sous le nom de “fonds vautours”, peuvent placer des pays dans une situation économique désastreuse, le législateur belge a décidé de contre-attaquer en 2015 en instaurant une loi empêchant ce type de créancier d’obtenir “un avantage illégitime” sur leur débiteur.

Comme le souligne justement le site Basta, “les fonds vautours multiplient les procédures judiciaires pour obtenir un remboursement de la totalité de la valeur de la dette, majorée des intérêts et des pénalités de retard. Les taux de profits de ces fonds oscillent (ainsi) entre 300 % et 2000 %, selon le Comité pour l’abolition des dettes illégitimes (CADTM). (Sans surprise), les pays déjà endettés se retrouvent (fatalement) dans des situations encore plus difficile, au détriment des populations”.

Face à ce triste constat, la Belgique a donc décidé de sévir et de se prémunir contre un tel scénario, il y a trois ans de cela, en votant une loi anti-spéculation. Le texte précise en conséquence que “lorsqu’un créancier poursuit un avantage illégitime par le rachat d’un emprunt ou d’une créance sur un État, ses droits à l’égard de l’État débiteur seront limités au prix qu’il a payé pour racheter ledit emprunt ou ladite créance”. Autrement dit, une telle opération n’offre actuellement aux “fonds vautours” aucun avantage pratique sur le sol belge.

Un dispositif étendu au Vieux Continent ?

Et pour cause, la notion “d’avantage illégitime” intègre de facto une disproportion manifeste entre le prix payé et le montant réclamé, une insolvabilité étatique au moment du rachat de la créance, ou encore l’établissement du créancier dans un paradis fiscal.

Il ne serait donc pas surprenant de voir ce dispositif instauré par l’ensemble des membres de l’UE puisque le Parlement européen, via une résolution en date du 17 avril 2018, leur a suggéré de suivre la politique menée par le plat pays.

Source : Basta

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

L’Indonésie veut le Rafale

Après moults annonces contradictoires, l’Indonésie a franchi un pas décisif en signant un « contrat initial » portant sur l’achat de 36... Voir l'article

Le trouble jeu de Moscou au Tchad et en RCA

Ils ne seraient officiellement que 535. Mais des sources diplomatiques évoquent plutôt le chiffre de 1 700 « mercenaires russes... Voir l'article

Les tentaculaires réseaux de Moukhtar Abliazov au Parlement européen

Judiciairement acculé par plusieurs pays, dont le Royaume-Uni, les Etats-Unis, l’Ukraine ou la Russie, Moukhtar Abliazov jouit encore du statut... Voir l'article

248 études offrent un regard plus incisif sur l’impact de l’HCQ sur le traitement du Covid-19

Alors que des traitements peu coûteux tels que l’hydroxychloroquine + azithromycine ou encore l’ivermectine sont pour le moment totalement ignorés... Voir l'article

  • Urgent

    L’Indonésie veut le Rafale

    Après moults annonces contradictoires, l’Indonésie a franchi un pas décisif en signant un « contrat initial » portant sur l’achat de 36 Rafale à la France. Mais... Voir l'article

    Le trouble jeu de Moscou au Tchad et en RCA

    Ils ne seraient officiellement que 535. Mais des sources diplomatiques évoquent plutôt le chiffre de 1 700 « mercenaires russes », présents à Bangui, la... Voir l'article

  • Newsletter

  • personnalites

    10 ans après la mort de Kadhafi en Libye : après lui, le Déluge ?

    Dix ans après le soulèvement populaire et la guerre civile, le chaos et les divisions règnent toujours en Libye. Malgré la constitution d’un gouvernement intérimaire... Voir l'article

    Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara pleinement mobilisé contre le terrorisme

    Alors que la cible géographique des attaques se déplace vers le golfe de Guinée, le président ivoirien affiche une combativité sans faille contre le terrorisme.... Voir l'article

    Djibouti : Ismaël Omar Guelleh est candidat, pour la 4ème fois, à sa propre succession

    Le dénouement de cet épisode de la vie « démocratique » djiboutienne ne sera un mystère pour personne : le président de la République Ismaël Omar Guelleh règne en... Voir l'article