La Grèce veut trouver une solution pour ses soldats détenus en Turquie

Alors que deux militaires grecs sont détenus en Turquie depuis le début du mois de mars – et cela, en raison d’une tentative d’espionnage de site industriel selon les autorités d’Erdine, une ville frontalière entre les deux pays – Athènes a demandé à Ankara d’accélérer les procédures judiciaires à leur encontre. 

Selon l’état-major hellénique, il s’agit d’autant plus d’une regrettable erreur puisque les deux soldats ont été victimes de conditions climatiques capricieuses durant leur service et ont fini par dévier de leur itinéraire.

Leur version des faits correspond d’ailleurs avec celle rapportée par leurs supérieurs puisqu’ils ont expliqué durant leur détention être entrés en Turquie au nord du fleuve Evros en suivant des traces de pas dans la neige. Ces derniers, alors totalement perdus, ont pris des images avec leurs téléphones portables afin de les envoyer à leur quartier général en vue d’être aiguillés.

Des soldats utilisés en monnaie d’échange

Malheureusement, cette affaire trouverait sa source dans une querelle diplomatique opposant Athènes à Ankara en mer Égée. La paternité d’îlots inhabités (à l’image d’Imia), mais aussi sur l’exploration de gisements de gaz dans les eaux chypriotes généreraient en conséquence un regain de tension entre les deux Etats.

Mais ce n’est pas tout, car la Turquie pourrait également négocier un échange avec plusieurs officiers turcs qui ont gagné la Grèce lors du putsch avorté dans la capitale en juillet 2016. Une hypothèse que le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, se refuse à étudier pour le moment :

“Recep Erdogan a (opté) pour la voie dangereuse des attaques provocatrices en (liant) deux affaires absolument différentes (…) La justice grecque a décidé de rejeter la demande d’extradition des militaires turcs. Notre pays est un Etat de droit, et ce n’est (donc) pas un sultan qui peut influencer ses décisions”, a-t-il ainsi martelé dimanche dans un communiqué.

Sources : Ouest France et L’Orient Le Jour 

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.