La Grèce veut trouver une solution pour ses soldats détenus en Turquie

Publication: 03/04/2018

Alors que deux militaires grecs sont détenus en Turquie depuis le début du mois de mars – et cela, en raison d’une tentative d’espionnage de site industriel selon les autorités d’Erdine, une ville frontalière entre les deux pays – Athènes a demandé à Ankara d’accélérer les procédures judiciaires à leur encontre. 

Selon l’état-major hellénique, il s’agit d’autant plus d’une regrettable erreur puisque les deux soldats ont été victimes de conditions climatiques capricieuses durant leur service et ont fini par dévier de leur itinéraire.

Leur version des faits correspond d’ailleurs avec celle rapportée par leurs supérieurs puisqu’ils ont expliqué durant leur détention être entrés en Turquie au nord du fleuve Evros en suivant des traces de pas dans la neige. Ces derniers, alors totalement perdus, ont pris des images avec leurs téléphones portables afin de les envoyer à leur quartier général en vue d’être aiguillés.

Des soldats utilisés en monnaie d’échange

Malheureusement, cette affaire trouverait sa source dans une querelle diplomatique opposant Athènes à Ankara en mer Égée. La paternité d’îlots inhabités (à l’image d’Imia), mais aussi sur l’exploration de gisements de gaz dans les eaux chypriotes généreraient en conséquence un regain de tension entre les deux Etats.

Mais ce n’est pas tout, car la Turquie pourrait également négocier un échange avec plusieurs officiers turcs qui ont gagné la Grèce lors du putsch avorté dans la capitale en juillet 2016. Une hypothèse que le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, se refuse à étudier pour le moment :

“Recep Erdogan a (opté) pour la voie dangereuse des attaques provocatrices en (liant) deux affaires absolument différentes (…) La justice grecque a décidé de rejeter la demande d’extradition des militaires turcs. Notre pays est un Etat de droit, et ce n’est (donc) pas un sultan qui peut influencer ses décisions”, a-t-il ainsi martelé dimanche dans un communiqué.

Sources : Ouest France et L’Orient Le Jour 

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Syrie : les forces kurdes trouvent un accord avec Damas pour contrer l’offensive d’Ankara

Alors que la déferlante turque s’abat actuellement sur les forces armées kurdes de Syrie (FDS) positionnées au nord du pays,... Voir l'article

Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes... Voir l'article

Nuages noirs sur Chine rouge

Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les... Voir l'article

Syrie : Washington retire ses troupes au Nord et laisse les forces kurdes à la merci d’Ankara

Si Donald Trump avait indiqué au moins de janvier dernier que le retrait des forces US du nord-est de la... Voir l'article

  • Urgent

    Syrie : les forces kurdes trouvent un accord avec Damas pour contrer l’offensive d’Ankara

    Alors que la déferlante turque s’abat actuellement sur les forces armées kurdes de Syrie (FDS) positionnées au nord du pays, le régime de Bachar al-Assad... Voir l'article

    Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

    Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes de la planète, force est... Voir l'article

  • personnalites

    Nuages noirs sur Chine rouge

    Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les 70 ans de la fondation... Voir l'article

    Alstom, scandale d’Etat ?

    Les modalités et les ramifications de la vente d’Alstom Energie à son concurrent américain General Electric plongent l’observateur dans un océan d’incompréhension. La justice française... Voir l'article

    Le Maroc, entre tradition et progrès

    ENTRETIEN. Géopolitologue et islamologue, Charles Saint-Prot est un des meilleurs spécialistes français du Maroc. A l’occasion des vingt ans de règne du roi Mohammed VI,... Voir l'article