Vladimir Poutine responsable du crash de l’avion présidentiel polonais en 2010 ?

Publication: 03/04/2017

Varsovie a mis en cause le rôle de la Russie dans la crash de l’avion présidentiel polonais datant du 10 avril 2010 qui coûta la vie à l’ex-leader, Lech Kaczynski, et à de hauts dignitaires du pays.

L’enquête, menée par le parti au pouvoir, Droit et Justice, dont le chef de l’exécutif n’est autre que Jaroslaw Kaczynski, le frère jumeau du défunt, accuse formellement deux contrôleurs aériens russes d’être à l’origine du drame.

Ces derniers sont en effet soupçonnés “d’avoir délibérément causé une catastrophe” en transmettant aux pilotes des instructions d’atterrissage confuses et erronées.

Pour le procureur national, Mark Kuczynsk, il n’y a même aucun doute que “le comportement des employés de la tour de contrôle constitue l’une des causes de l’accident.”

Moscou nie en bloc

Si les premières investigations polonaises avaient confirmé que ce geste n’était pas intentionnel, la nouvelle équipe d’enquêteurs estime qu’il s’agissait bien d’un acte réfléchi. Ce qu’a immédiatement réfuté Moscou qui renvoie la balle à la Pologne comme en 2010.

Pour rappel, l’épouse de Lech Kaczynski ainsi que le gouverneur de la banque centrale polonaise avaient eux aussi péri dans le crash.

Source : Métro Montréal

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent... Voir l'article

La loi favorisant les extraditions vers la Chine embrase Hong Kong

Alors qu’un projet de loi favorisant sensiblement l’extradition de citoyens hongkongais vers la Chine est actuellement à l’étude dans l’hémicycle... Voir l'article

Les djihadistes étrangers emprisonnés, outil du hard power irakien

Le gouvernement irakien a décidé d’utiliser les quelques 500 djihadistes étrangers détenus dans les geôles du pays comme une arme... Voir l'article

Brexit : le chef de la diplomatie britannique se prononce en faveur d’une sortie négociée

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, qui brigue le poste de Premier ministre au sein de la Perfide... Voir l'article

  • Urgent

    Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

    Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent de secouer le Bénin, ce... Voir l'article

    La loi favorisant les extraditions vers la Chine embrase Hong Kong

    Alors qu’un projet de loi favorisant sensiblement l’extradition de citoyens hongkongais vers la Chine est actuellement à l’étude dans l’hémicycle de ce territoire semi-autonome, la... Voir l'article

  • personnalites

    Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

    Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent de secouer le Bénin, ce... Voir l'article

    Brexit : le chef de la diplomatie britannique se prononce en faveur d’une sortie négociée

    Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, qui brigue le poste de Premier ministre au sein de la Perfide Albion, entend trouver un accord... Voir l'article

    Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

    Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième génération (5G) – tout en... Voir l'article