Riyad nie tout blocus de l’aide humanitaire au Yémen

Publication: 03/01/2018

L’Arabie Saoudite, qui mène une guerre ouverte depuis 3 ans contre les rebelles houthis yéménites (soutenus par l’Iran), a publié un communiqué mardi 2 janvier dans lequel Riyad nie tout blocus de l’aide humanitaire au Yémen actuellement meurtri par des épidémies de diphtérie et de choléra. 

“La coalition dément catégoriquement avoir bloqué tout aide humanitaire ou biens de première nécessité à destination du peuple yéménite. Ces accusations ne reposent sur aucune preuve solide (…) La responsabilité (incombe aux rebelles houthis).”

La stratégie du gouvernement saoudien est claire. Ce dernier ne veut absolument pas se mettre en porte-à-faux vis-à-vis de l’ONU particulièrement critique sur ce dossier. Et pour cause, souligne Le Figaro, “ce pays fait actuellement face à la pire situation humanitaire dans le monde”.

Riyad occupe bien sûr une grande part de responsabilité dans ce marasme sanitaire en obstruant depuis plus de deux mois tous les points d’entrée du territoire (routes, ports, aéroports). L’autarcie est donc bel et bien présente autour de Sanaa, capitale tenue par les factions chiites.

Selon Maghreb Emergent, “de nombreuses cargaisons de nourriture, de carburant, batteries et d’équipement médical sont donc paralysées aux portes du Yémen”, rendant l’apaisement des maux d’autant plus difficile. Pire, les livraisons humanitaires sont pleinement validées par les organes onusiens…

Pour rappel, le pays est actuellement le théâtre d’une famine touchant près de huit millions de personnes.

Source : Maghreb Emergent 

Article connexe :

Yémen : la CPI saisie d’une plainte pour crimes de guerre

 

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Corruption de Big Tobacco, le cas d’école du Pakistan

D’après une enquête de l’OCCRP (« Organized Crime and Corruption Reporting Project »), Philip Morris International alimenterait le commerce parallèle... Voir l'article

La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée,... Voir l'article

Bruxelles et le trio Airbnb -Expedia-TripAdivor signent un accord de partage de données

L’office de statistique de l’Union européenne, Eurostat, obtiendra en conséquence des données essentielles afin de pouvoir établir et publier des... Voir l'article

L’Organisation météorologique mondiale tire le signal d’alarme

Le rapport 2019 de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), présenté mardi 10 mars aux Nations unies, confirme que le réchauffement climatique... Voir l'article

  • Urgent

    Corruption de Big Tobacco, le cas d’école du Pakistan

    D’après une enquête de l’OCCRP (« Organized Crime and Corruption Reporting Project »), Philip Morris International alimenterait le commerce parallèle de tabac au Pakistan avec... Voir l'article

    La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

    L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée, une étude menée en Chine... Voir l'article

  • personnalites

    La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

    L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée, une étude menée en Chine... Voir l'article

    Nouveau report des élections en Guinée : le projet controversé d’Alpha Condé

    Le président guinéen Alpha Condé a de nouveau reporté les élections législatives et le référendum constitutionnel prévus le 1er mars. Depuis, les manifestations se poursuivent... Voir l'article

    “DSK” retrouve des couleurs via son entreprise de conseil

    Toujours étroitement associé à l’affaire du Sofitel de mai 2011, qui lui coûtera la présidentielle française de 2012, Dominique Strauss-Kahn s’est refait depuis une santé... Voir l'article