La Belgique refuse l’aide consulaire à ses ressortissants en péril dans des “Etats déconseillés”

Publication: 02/08/2018

Le ministère des Affaires étrangères belge ne plaisante pas avec les règles de sécurité. Bruxelles refuse en effet désormais l’aide consulaire aux ressortissants du plat pays se risquant à voyager dans un pays fortement déconseillé par les autorités.

Cette mesure – passée relativement inaperçue en cette période estivale – est pourtant promulguée dans le code consulaire national depuis le 1er juin dernier.

Ainsi, “si un citoyen belge décide de lui-même de se rendre dans une région qui est complètement déconseillée par les Affaires étrangères, il ne peut pas prétendre à ce que le (ministère) intervienne (en sa faveur). Et cela, en raison des circonstances sur place”, confirme auprès de RTBF, Matthieu Branders, porte-parole de l’institution.

Une évaluation au cas par cas

Avant de préciser que certaines “exceptions” seront prises en compte : “Le cadre est défini de manière à assurer une plus grande sécurité juridique. Mais il prévoit également la flexibilité nécessaire pour pouvoir s’adapter à (chaque) situation. Car nous parlons du monde entier et d’un contexte international en constante évolution. Ce nouveau chapitre du code consulaire reprend donc (logiquement) cette (problématique)”.

Pour rappel, ce dispositif concerne aussi bien les touristes belges, mais aussi les Belges expatriés ou ceux qui sont en mission professionnelle dans un autre pays.

Source : RTBF

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Syrie : les forces kurdes trouvent un accord avec Damas pour contrer l’offensive d’Ankara

Alors que la déferlante turque s’abat actuellement sur les forces armées kurdes de Syrie (FDS) positionnées au nord du pays,... Voir l'article

Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes... Voir l'article

Nuages noirs sur Chine rouge

Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les... Voir l'article

Syrie : Washington retire ses troupes au Nord et laisse les forces kurdes à la merci d’Ankara

Si Donald Trump avait indiqué au moins de janvier dernier que le retrait des forces US du nord-est de la... Voir l'article

  • Urgent

    Syrie : les forces kurdes trouvent un accord avec Damas pour contrer l’offensive d’Ankara

    Alors que la déferlante turque s’abat actuellement sur les forces armées kurdes de Syrie (FDS) positionnées au nord du pays, le régime de Bachar al-Assad... Voir l'article

    Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

    Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes de la planète, force est... Voir l'article

  • personnalites

    Nuages noirs sur Chine rouge

    Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les 70 ans de la fondation... Voir l'article

    Alstom, scandale d’Etat ?

    Les modalités et les ramifications de la vente d’Alstom Energie à son concurrent américain General Electric plongent l’observateur dans un océan d’incompréhension. La justice française... Voir l'article

    Le Maroc, entre tradition et progrès

    ENTRETIEN. Géopolitologue et islamologue, Charles Saint-Prot est un des meilleurs spécialistes français du Maroc. A l’occasion des vingt ans de règne du roi Mohammed VI,... Voir l'article