Bruxelles juge irrecevable les plaintes de famille basées sur le dérèglement climatique

Dix familles, de huit pays de l’Union vivant pour l’essentiel d’activités agricoles et touristiques, avaient déposé un recours le 24 mai 2018 devant les instances européennes afin que Bruxelles revoie sa copie sur l’épineux dossier climatique… Mais en vain, relaie Le Point, qui a eu accès au jugement du tribunal de première instance de l’UE en date du 22 mai 2019.

Dans les faits, ces familles “demandaient à la justice d’annuler trois directives réglementant notamment les émissions des secteurs industriels et des Etats membres, tout en les maintenant en vigueur jusqu’à leur renforcement”. Malheureusement, ces doléances n’ont pas eu l’effet escompté auprès des instances du Vieux continent.

“Il est vrai que chaque individu est probablement affecté d’une manière ou d’une autre par le changement climatique (…) Pour autant, le fait que les impacts puissent différer d’une personne à l’autre ne signifie pas qu’il y ait un statut permettant d’agir contre une mesure d’application générale. L’action, étant irrecevable, est (en conséquence) rejetée”, ont ainsi confirmé les juges.

Pour information, la partie requérante, dépositaire de cette « class action », était composée entres autres “d’une famille des Alpes italiennes qui peine de plus en plus à gagner sa vie en emmenant les touristes grimper sur des glaciers, de restaurateurs allemands d’une île de la mer du Nord confrontés à la montée des eaux. Ou encore un berger roumain contraint de monter toujours plus haut dans la montagne pour nourrir son troupeau”, précise le média.

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.