VTC : Uber remporte plus qu’une bataille au Brésil

Le géant californien fait un grand pas en avant au Brésil puisque le parlement a adopté jeudi 1er mars une nouvelle loi réglementant les services de réservation de voitures avec chauffeur. 

Résultat, cette décision autorise de facto les membres du réseau Uber à rouler sans être soumis à une demande de licence préalable auprès des autorités municipales comme l’exigeait la première monture de la loi.

Cette dernière imposait en effet aux chauffeurs VTC de nouvelles taxes, une assurance obligatoire pour les passagers, et un dispositif de surveillance et des voitures et de leur conducteur. Il est vrai que la pression mise en place par le lobby des taxis avait joué un rôle fondamentale dans cette évolution législative. Pour autant, la fronde VTC a également porté ses fruits petit à petit jusqu’à obtenir la révision du texte.

20 millions d’usagers au Brésil

« Uber a toujours défendu une réglementation moderne et aujourd’hui nous pouvons célébrer cette victoire. Le Parlement a fait un pas en avant pour que la technologie soit utilisée à bon escient, pour le bien des villes et de leurs habitants », s’est ainsi félicitée en grande pompe l’application dans un communiqué. Du côté des taximen, les commentaires sont bien entendus plus acides sous fond de « concurrence déloyale » pure et simple.

Pour rappel, Uber revendique 20 millions d’usagers et 500 000 chauffeurs au Brésil.

Sources : TV5 Monde et Euronews

Article connexe :

Uber soupçonnée de corruption à l’étranger par la justice américaine

 

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.