Donald Trump négocie la création d’un mur frontalier avec le Mexique

Publication: 01/09/2016

Le candidat républicain, en visite à Mexico mercredi 31 août, s’est entretenu avec le président Enrique Pena Nieto sur la possibilité d’ériger un mur à la frontière entre les deux pays, s’il était élu.

Donald Trump a affirmé qu’une telle séparation serait de nature à protéger ses compatriotes ainsi que son pays : “Ce mur pourra servir à stopper les mouvements illégaux de personnes, de drogue et d’armes“, a-t-il martelé en grande pompe. Avant de spécifier “qu’une frontière sécurisée (était) un droit souverain et d’intérêt mutuel.”

Toutefois, la question du financement des travaux n’a pas été évoquée par l’intéressé en présence de Nieto, bien qu’il ait surligné à de nombreuses reprises par le passé que le Mexique paierait l’addition.

Le chef de l’exécutif local s’est quant à lui focalisé sur un discours plus pragmatique, arguant que la discussion entre les deux hommes avait été “constructive”, mais qu’un accord n’était pas encore à l’ordre du jour en raison de l’importante manne financière et technologique indispensable à la mise en œuvre d’un tel projet.

Ce dernier a tout de même acté dans la foulée qu’il s’agissait “d’une opportunité commune de stopper le flux illégal d’armes et d’argent venant (des deux côtés).”

A noter que de nombreuses manifestations ont éclaté dans les rues de la capitale pour dénoncer la venue du magnat de l’immobilier qui a toujours tenu des propos extrêmes envers les immigrés mexicains. L’ex-président Vicente Fox, présent dans le cortège, n’a d’ailleurs pas mâché ses mots sur ce dossier :

Laissez-moi vous dire qu’il n’est pas le bienvenu ici. Au nom de ses quelques 130 millions d’habitants, nous ne l’aimons pas, nous ne voulons pas de lui. Il utilise simplement le Mexique et le président Pena pour se relancer (dans la course à la Maison Blanche).”

Source : Le Soir

 

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent... Voir l'article

La loi favorisant les extraditions vers la Chine embrase Hong Kong

Alors qu’un projet de loi favorisant sensiblement l’extradition de citoyens hongkongais vers la Chine est actuellement à l’étude dans l’hémicycle... Voir l'article

Les djihadistes étrangers emprisonnés, outil du hard power irakien

Le gouvernement irakien a décidé d’utiliser les quelques 500 djihadistes étrangers détenus dans les geôles du pays comme une arme... Voir l'article

Brexit : le chef de la diplomatie britannique se prononce en faveur d’une sortie négociée

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, qui brigue le poste de Premier ministre au sein de la Perfide... Voir l'article

  • Urgent

    Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

    Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent de secouer le Bénin, ce... Voir l'article

    La loi favorisant les extraditions vers la Chine embrase Hong Kong

    Alors qu’un projet de loi favorisant sensiblement l’extradition de citoyens hongkongais vers la Chine est actuellement à l’étude dans l’hémicycle de ce territoire semi-autonome, la... Voir l'article

  • personnalites

    Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

    Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent de secouer le Bénin, ce... Voir l'article

    Brexit : le chef de la diplomatie britannique se prononce en faveur d’une sortie négociée

    Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, qui brigue le poste de Premier ministre au sein de la Perfide Albion, entend trouver un accord... Voir l'article

    Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

    Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième génération (5G) – tout en... Voir l'article