La Colombie officialise son entrée au sein de l’OTAN

Publication: 01/06/2018

La Colombie est devenue jeudi 31 mai la première nation latino-américaine partenaire de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord. Concrètement, Bogotá n’aura pas l’obligation de prendre part à des opérations militaires mais coopérera avec l’Otan sur des secteurs clés.

Il s’agit ainsi d’un partenariat gagnant-gagnant puisque l’Otan prendra enfin pied en Amérique du Sud ce qui n’était pas vraiment le cas jusqu’à présent. Tout en obtenant parallèlement des informations importantissimes en matière de cybersécurité, de sécurité maritime ou encore de terrorisme.

Quant à la Colombie, cet accord lui permettra d’améliorer son image et sa capacité d’action à l’international alors que son président, Juan Manuel Santos – prix Nobel de la paix en 2016 en raison du “pacte de non agression” polémique signé avec les Farcs – peine à convaincre sur la scène médiatique.

Une union qui inquiète chez la gauche latino-américaine

Pour autant, cette nouvelle a été très mal accueillie par nombre d’Etat sud-américains, à l’image du Venezuela qui s’est étonné que Bogotá viole l’une des dispositions fondamentales du Traité de de Tlatelolco en offrant à Washington beaucoup plus de latitude dans la région.

“Aucun des membres signataires ne peuvent en effet faire partie d’une organisation de type militaire et belliciste comme le traité de l’Atlantique Nord”, ainsi martelé Delcy Rodriguez, la présidente de l’Assemblée nationale constituante.

Pour rappel, ce texte signé en 1969 vise à créer une zone exempte d’armes nucléaires en Amérique latine et dans les Caraïbes.

Source : La Croix 

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

La Chine médiatrice dans le dossier de la dénucléarisation nord-coréenne ?

Après deux jours de visite à Pyongyang (20 et 21 juin), le président chinois, Xi Jinping, a laissé entendre que... Voir l'article

ADP : bonne opération ou abandon de souveraineté ?

Le projet de privatisation d’ADP a connu un nouveau rebondissement avec la procédure de Référendum d’initiative partagée (RIP) déclenchée par... Voir l'article

Sénégal et Côte d’Ivoire : la lutte contre la corruption se renforce

Si le niveau de corruption de la classe politique demeure préoccupant en Afrique subsaharienne, deux pays enregistrent des progrès importants... Voir l'article

La Corée du Nord séduit en masse les touristes chinois

Alors que la visite de Xi Jinping les 20 et 21 juin à Pyongyang marque une première depuis 14 ans... Voir l'article

  • Urgent

    La Chine médiatrice dans le dossier de la dénucléarisation nord-coréenne ?

    Après deux jours de visite à Pyongyang (20 et 21 juin), le président chinois, Xi Jinping, a laissé entendre que le géant asiatique pourrait jouer... Voir l'article

    ADP : bonne opération ou abandon de souveraineté ?

    Le projet de privatisation d’ADP a connu un nouveau rebondissement avec la procédure de Référendum d’initiative partagée (RIP) déclenchée par un front uni de parlementaires... Voir l'article

  • personnalites

    Sénégal et Côte d’Ivoire : la lutte contre la corruption se renforce

    Si le niveau de corruption de la classe politique demeure préoccupant en Afrique subsaharienne, deux pays enregistrent des progrès importants : la Côte d’Ivoire et... Voir l'article

    Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

    Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent de secouer le Bénin, ce... Voir l'article

    Trump promet de déployer 1000 soldats supplémentaires en Pologne

    Le président américain a annoncé mercredi 12 mai un renforcement imminent des troupes US en Pologne. Donald Trump – qui s’exprimait lors d’une conférence commune... Voir l'article