Syrie : les civils fuient en masse Raqqa avant l’offensive des forces kurdes

Selon Médecins sans frontières (MSF), près de 10 000 Syriens auraient déjà fui Raqqa, la “capitale” auto-proclamée de l’État islamique, pour rejoindre le camp d’Aïn Issa.

L’offensive prochaine des forces kurdes et la barbarie de leurs geôliers djihadistes créent en effet un vent de panique susceptible de grossir l’effectif de cet abri de fortune; ce dernier accueillant déjà 800 personnes quotidiennement.

Les conditions y deviennent d’ailleurs très précaires, bien qu’il ne s’agisse pas encore, à proprement parler, d’un exode massif souligne Natalie Roberts, médecin urgentiste britannique au sein de l’Organisation. Néanmoins, les intenses chaleurs estivales rendent le lieu irrespirable, alors que seule l’aide médicale de base est actuellement disponible sur les lieux.

Les blessés graves, eux, ne transitent pas par Aïn Issa mais sont directement transférés vers trois hôpitaux chapeautés par l’ONG au nord de Raqqa, dont la population était estimée à 200 000 personnes avant l’exode.

Pour rappel, le camp est géré par des milices kurdes bénéficiant d’un soutien logistique et militaire de la part des États-Unis, et plus globalement de la coalition internationale.

Source : Europe 1

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.