Japon : la hausse de la TVA reportée à 2019

Publication: 01/06/2016

Le Premier ministre nippon, Shinzo Abe, a annoncé mercredi 1er juin aux membres de sa formation, le Parti libéral-démocrate (PLD), que la hausse de TVA de 8 à 10%, très controversée dans l’Archipel, sera reportée au mois d’octobre 2019, alors qu’elle avait été initialement prévue en octobre 2015.

La faiblesse de la reprise économique japonaise est bien sûr à l’origine de cette décision, alors que le gouvernement avait fait du fer de lance de son programme, l’assainissement des finances publiques locales; le pays étant confronté à des dettes colossales découlant de dépenses sociales exponentielles.

Toutefois, cette déclaration fait office de légère surprise puisque S.Abé avait conditionné un tel scénario à une nouvelle crise financière internationale ou à une catastrophe comparable au tsunami qui frappa le territoire en mars 2011.

Ce dernier a donc usé de malice pour confirmer cet état de fait, et cela, en invoquant la menace d’une “crise profonde” sur la planète.

Le ministre des Finances, Taro Aso, a quant lui orienté son discours sur un autre point crucial du marché domestique : “La consommation des ménages stagne, tel est le problème principal du Japon. À‰tant donné qu’elle représente 60% du PIB, le moment n’est pas venu d’augmenter la TVA”

L’analyse du Premier ministre n’a néanmoins que peu convaincu les autres dirigeants du G7 réunis la semaine dernière à Tokyo, souligne La Tribune. Celle-ci est d’ailleurs l’une des cibles principales du chef de l’opposition, Katsuya Okada : “le Premier ministre rejette le blâme sur l’économie mondiale. Il s’expose à la risée du monde et nuit gravement aux intérêts du Japon“, a-t-il martelé devant le Parlement.

Avant de l’accuser d’avoir floué ses concitoyens et de voir sa motion de défiance rejetée  : “Il devrait reconnaître l’échec de sa politique abenomics, s’excuser auprès du public pour avoir trahi ses engagements et démissionner aussitôt.”

Source : La Tribune et Le Nouvel Obs

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

L’Irak veut se donner les moyens de l’auto-suffisance énergétique

Alors que l’Irak pourrait atteindre une auto-suffisance énergétique d’ici quatre ans au minimum, selon les experts, l’Etat ne compte plus... Voir l'article

L’intelligence artificielle profite à tort à 40% des start-ups du Vieux Continent

Un récent rapport du Britannique MMC Ventures démontre qu’à peine 60% des start-ups européennes spécialisées dans l’intelligence artificielle (IA) en font usage de... Voir l'article

Somalie : Washington annonce la mort du numéro 2 de l’EI

Très présent sur le sol somalien depuis la réouverture de son ambassade à Mogadiscio en décembre dernier, Washington poursuit son... Voir l'article

Satellites : Facebook compte lancer son propre réseau dès 2019

Facebook compte lancer en 2019 son propre réseau satellitaire en basse altitude, intitulé Athéna. Et cela, afin de capter une... Voir l'article

  • Urgent

    L’Irak veut se donner les moyens de l’auto-suffisance énergétique

    Alors que l’Irak pourrait atteindre une auto-suffisance énergétique d’ici quatre ans au minimum, selon les experts, l’Etat ne compte plus perdre de temps dans ce... Voir l'article

    L’intelligence artificielle profite à tort à 40% des start-ups du Vieux Continent

    Un récent rapport du Britannique MMC Ventures démontre qu’à peine 60% des start-ups européennes spécialisées dans l’intelligence artificielle (IA) en font usage de manière significative dans leur(s) activité(s).... Voir l'article

  • personnalites

    Venezuela : Washington presse l’ONU de reconnaître la légitimité de Juan Guaido

    Engagés à 200% dans l’épineux dossier vénézuélien, les Etats-Unis ne se cachent plus et veulent obtenir “la tête” du président Maduro sur un plateau. Et... Voir l'article

    Emmanuel Macron ne veut pas que les lois portent le nom des ministres

    Le JDD révèle qu’Emmanuel Macron a exigé au début de son quinquennat que les ministres n’attribuent plus leur nom aux lois dont ils sont l’auteur. ... Voir l'article

    Florence Parly veut plus de femmes haut gradées

    La ministre française des Armées a confirmé jeudi 7 mars sa volonté de faire progresser la mixité au sein de l’institution militaire. Et cela, en... Voir l'article