Pérou : des communautés indigènes occupent une mine de cuivre exploitée par Pékin

Pérou : des communautés indigènes occupent une mine de cuivre exploitée par Pékin

Considérant avoir été spoliées par le gestionnaire chinois, MMG, de la mine de cuivre péruvienne, Las Bambas, plusieurs communautés indigènes occupent depuis le 14 avril le site afin d’empêcher la poursuite de l’activité.

Comme le souligne le site Zone Bourse, les enjeux sont très importants dans ce dossier car « la mine est un élément clé de l’économie péruvienne, représentant 1% du produit intérieur brut de la nation andine ». Par ailleurs, « le Pérou est le deuxième producteur mondial de cuivre et MMG, l’un des principaux exploitants du métal rouge, fournissant 2 % de l’offre mondiale ».

Sans surprise, cette situation, bien que louable, attise les foudres de Pékin qui ne tolère pas cette révolte populaire… Et encore moins une baisse d’activité du site de Las Bambas. Les forces de l’ordre locales sont donc sur le pied de guerre pour déloger les belligérants; Ces derniers ne supportant plus de faire office de main d’œuvre à « très bon marché ».

Au final, le temps presse pour l’exploitant chinois. Et pour cause, « cette période de deux semaines est essentielle car la loi péruvienne autorise les propriétaires à utiliser la force pour expulser les intrus dans les 15 premiers jours d’une invasion… Mais après cela, ils doivent passer par un processus juridique plus long », précise le média.

Pari presque gagné, donc, pour les occupants.

Articles en relation