Le Conseil de sécurité de l’ONU place le Pakistanais, Masood Azhar, sur sa liste noire

Publication: 01/05/2019

Masood Azhar fait désormais partie de la liste onusienne des terroristes internationaux. Ce Pakistanais, qui dirige d’une main de fer l’organisation islamiste, Jaish-e-Mohammed, a pour but affirmé de libérer le Cachemire de l’oppression du voisin indien. Une haine farouche qui se vérifie sur le terrain, puisque Azhar est l’instigateur de l’un des attentats les plus meurtriers ayant frappé les forces ennemies. 

Dans les faits, le drame a eu lieu le 14 février dernier sur le tronçon reliant les deux villes principales du Cachemire. Un kamikaze a alors foncé tête baissée sur un convoi de bus transportant des troupes indiennes. Bilan : 37 soldats tués.

De quoi raviver les tensions historiques qui séparent chaque jour un peu plus le géant asiatique et le Pakistan, dont les positions sur la “paternité” de la célèbre région montagneuse sont très éloignées.

Concrètement, New Delhi revendique l’intégralité du Cachemire historique, à savoir l’Aksai Chin, la vallée de Shaksgam, le Gilgit-Baltistan et l’Azad Cachemire… en plus des territoires qu’il contrôle déjà. De son côté, Islamabad rêve de prendre sous sa coupe le Jammu-et-Cachemire contrôlé par l’Inde.

Pour information, Masood Azhar – qui est dans la ligne de mire indienne depuis 20 ans – a vu ses avoirs gelés par l’institution new-yorkaise. Mais ce n’est pas tout, l’intéressé se trouve désormais dans l’impossibilité de voyager à l’étranger.

Article connexe :

Inde : l’armée publie une photo présumée du Yéti

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

La Chine médiatrice dans le dossier de la dénucléarisation nord-coréenne ?

Après deux jours de visite à Pyongyang (20 et 21 juin), le président chinois, Xi Jinping, a laissé entendre que... Voir l'article

ADP : bonne opération ou abandon de souveraineté ?

Le projet de privatisation d’ADP a connu un nouveau rebondissement avec la procédure de Référendum d’initiative partagée (RIP) déclenchée par... Voir l'article

Sénégal et Côte d’Ivoire : la lutte contre la corruption se renforce

Si le niveau de corruption de la classe politique demeure préoccupant en Afrique subsaharienne, deux pays enregistrent des progrès importants... Voir l'article

La Corée du Nord séduit en masse les touristes chinois

Alors que la visite de Xi Jinping les 20 et 21 juin à Pyongyang marque une première depuis 14 ans... Voir l'article

  • Urgent

    La Chine médiatrice dans le dossier de la dénucléarisation nord-coréenne ?

    Après deux jours de visite à Pyongyang (20 et 21 juin), le président chinois, Xi Jinping, a laissé entendre que le géant asiatique pourrait jouer... Voir l'article

    ADP : bonne opération ou abandon de souveraineté ?

    Le projet de privatisation d’ADP a connu un nouveau rebondissement avec la procédure de Référendum d’initiative partagée (RIP) déclenchée par un front uni de parlementaires... Voir l'article

  • personnalites

    Sénégal et Côte d’Ivoire : la lutte contre la corruption se renforce

    Si le niveau de corruption de la classe politique demeure préoccupant en Afrique subsaharienne, deux pays enregistrent des progrès importants : la Côte d’Ivoire et... Voir l'article

    Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

    Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent de secouer le Bénin, ce... Voir l'article

    Trump promet de déployer 1000 soldats supplémentaires en Pologne

    Le président américain a annoncé mercredi 12 mai un renforcement imminent des troupes US en Pologne. Donald Trump – qui s’exprimait lors d’une conférence commune... Voir l'article