Le Conseil de sécurité de l’ONU place le Pakistanais, Masood Azhar, sur sa liste noire

Publication: 01/05/2019

Masood Azhar fait désormais partie de la liste onusienne des terroristes internationaux. Ce Pakistanais, qui dirige d’une main de fer l’organisation islamiste, Jaish-e-Mohammed, a pour but affirmé de libérer le Cachemire de l’oppression du voisin indien. Une haine farouche qui se vérifie sur le terrain, puisque Azhar est l’instigateur de l’un des attentats les plus meurtriers ayant frappé les forces ennemies. 

Dans les faits, le drame a eu lieu le 14 février dernier sur le tronçon reliant les deux villes principales du Cachemire. Un kamikaze a alors foncé tête baissée sur un convoi de bus transportant des troupes indiennes. Bilan : 37 soldats tués.

De quoi raviver les tensions historiques qui séparent chaque jour un peu plus le géant asiatique et le Pakistan, dont les positions sur la “paternité” de la célèbre région montagneuse sont très éloignées.

Concrètement, New Delhi revendique l’intégralité du Cachemire historique, à savoir l’Aksai Chin, la vallée de Shaksgam, le Gilgit-Baltistan et l’Azad Cachemire… en plus des territoires qu’il contrôle déjà. De son côté, Islamabad rêve de prendre sous sa coupe le Jammu-et-Cachemire contrôlé par l’Inde.

Pour information, Masood Azhar – qui est dans la ligne de mire indienne depuis 20 ans – a vu ses avoirs gelés par l’institution new-yorkaise. Mais ce n’est pas tout, l’intéressé se trouve désormais dans l’impossibilité de voyager à l’étranger.

Article connexe :

Inde : l’armée publie une photo présumée du Yéti

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Fake news en Côte d’Ivoire : à qui profitent la désinformation et la violence politique ?

A l’approche de l’élection présidentielle et dans le cadre de l’état d’urgence instauré par Alassane Ouattara, la situation s’est considérablement... Voir l'article

Campagne pour la présidence de France Télévisions : Baldelli rameute à… gauche

C’est une petite indiscrétion venue des arcanes de l’audiovisuel. Alors que la course pour la présidence de France Télévisions s’accélère... Voir l'article

Diplomatie : saluée pour sa gestion de la crise sanitaire, la Corée du Sud s’émancipe

Nation historiquement coincée dans le giron de l’Empire chinois, puis colonie japonaise au tournant du XXème siècle et désormais fidèle... Voir l'article

Corruption de Big Tobacco, le cas d’école du Pakistan

D’après une enquête de l’OCCRP (« Organized Crime and Corruption Reporting Project »), Philip Morris International alimenterait le commerce parallèle... Voir l'article

  • Urgent

    Fake news en Côte d’Ivoire : à qui profitent la désinformation et la violence politique ?

    A l’approche de l’élection présidentielle et dans le cadre de l’état d’urgence instauré par Alassane Ouattara, la situation s’est considérablement tendue en Côte d’Ivoire. Après... Voir l'article

    Campagne pour la présidence de France Télévisions : Baldelli rameute à… gauche

    C’est une petite indiscrétion venue des arcanes de l’audiovisuel. Alors que la course pour la présidence de France Télévisions s’accélère et que les auditions des... Voir l'article

  • Newsletter

  • personnalites

    Fake news en Côte d’Ivoire : à qui profitent la désinformation et la violence politique ?

    A l’approche de l’élection présidentielle et dans le cadre de l’état d’urgence instauré par Alassane Ouattara, la situation s’est considérablement tendue en Côte d’Ivoire. Après... Voir l'article

    Campagne pour la présidence de France Télévisions : Baldelli rameute à… gauche

    C’est une petite indiscrétion venue des arcanes de l’audiovisuel. Alors que la course pour la présidence de France Télévisions s’accélère et que les auditions des... Voir l'article

    La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

    L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée, une étude menée en Chine... Voir l'article