Le Conseil de sécurité de l’ONU place le Pakistanais, Masood Azhar, sur sa liste noire

Publication: 01/05/2019

Masood Azhar fait désormais partie de la liste onusienne des terroristes internationaux. Ce Pakistanais, qui dirige d’une main de fer l’organisation islamiste, Jaish-e-Mohammed, a pour but affirmé de libérer le Cachemire de l’oppression du voisin indien. Une haine farouche qui se vérifie sur le terrain, puisque Azhar est l’instigateur de l’un des attentats les plus meurtriers ayant frappé les forces ennemies. 

Dans les faits, le drame a eu lieu le 14 février dernier sur le tronçon reliant les deux villes principales du Cachemire. Un kamikaze a alors foncé tête baissée sur un convoi de bus transportant des troupes indiennes. Bilan : 37 soldats tués.

De quoi raviver les tensions historiques qui séparent chaque jour un peu plus le géant asiatique et le Pakistan, dont les positions sur la “paternité” de la célèbre région montagneuse sont très éloignées.

Concrètement, New Delhi revendique l’intégralité du Cachemire historique, à savoir l’Aksai Chin, la vallée de Shaksgam, le Gilgit-Baltistan et l’Azad Cachemire… en plus des territoires qu’il contrôle déjà. De son côté, Islamabad rêve de prendre sous sa coupe le Jammu-et-Cachemire contrôlé par l’Inde.

Pour information, Masood Azhar – qui est dans la ligne de mire indienne depuis 20 ans – a vu ses avoirs gelés par l’institution new-yorkaise. Mais ce n’est pas tout, l’intéressé se trouve désormais dans l’impossibilité de voyager à l’étranger.

Article connexe :

Inde : l’armée publie une photo présumée du Yéti

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Venezuela : le leader de l’opposition, Juan Guaido, peine à convaincre

“Juan Guaido est à la tête d’une opposition fatiguée”, confirme Florence Pinot de Villechenon, professeure à l’ESCP et directrice du... Voir l'article

Burkina Faso : un gouvernement en faillite

À neuf mois des élections présidentielles, le Burkina Faso traverse une crise sécuritaire, aggravée par d’importants troubles socio-économiques. Eddie Komboïgo,... Voir l'article

Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un... Voir l'article

La Russie veut blinder son réseau Internet en cas de déstabilisation du système occidental

Les fournisseurs d’accès Internet russes vont recevoir et installer à court terme des équipements testés par le Kremlin permettant à... Voir l'article

  • Urgent

    Venezuela : le leader de l’opposition, Juan Guaido, peine à convaincre

    “Juan Guaido est à la tête d’une opposition fatiguée”, confirme Florence Pinot de Villechenon, professeure à l’ESCP et directrice du Cérale, auprès de France 24.... Voir l'article

    Burkina Faso : un gouvernement en faillite

    À neuf mois des élections présidentielles, le Burkina Faso traverse une crise sécuritaire, aggravée par d’importants troubles socio-économiques. Eddie Komboïgo, principale figure de l’opposition et... Voir l'article

  • personnalites

    Venezuela : le leader de l’opposition, Juan Guaido, peine à convaincre

    “Juan Guaido est à la tête d’une opposition fatiguée”, confirme Florence Pinot de Villechenon, professeure à l’ESCP et directrice du Cérale, auprès de France 24.... Voir l'article

    Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

    Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un pays relativement stable même s’il... Voir l'article

    La France libère pour la première fois l’un de ses ressortissants parti combattre en Syrie

    Flavien Moreau (33 ans), intercepté en 2013 par les services de renseignement hexagonaux et condamné en novembre 2014 à 7 ans de prison, a été... Voir l'article