La Pologne toujours prudente face aux vélléités territoriales de Moscou

Publication: 01/02/2020

Jarosław Kaczyński, le président du parti polonais au pouvoir, Droit et Justice (PiS), a appelé l’Otan à faire face à une possible offensive russe sur son territoire.

L’intéressé a martelé samedi 25 janvier que “Vladimir Poutine n’attaquait que là où il voit des faiblesses et une chance de gagner. La présence de l’OTAN est donc très importante ici. (Et pour cause), Moscou a du mal à faire face à une résistance massive, même de nature diplomatique”.

Dans la foulée, J. Kaczyński a ajouté que l’Allemagne devrait envoyer plus de troupes dans les États baltes. Tout en précisant “qu’un bon entraînement au combat et une préparation opérationnelle étaient nécessaires en Europe de l’Est”.

Washington, ce très “cher” allié

Pour rappel, Donald Trump a annoncé en mai dernier un renforcement imminent des troupes US en Pologne. Le président américain – qui s’exprimait lors d’une conférence commune avec son homologue polonais, Andrzej Duda – évoquait alors 1000 soldats en plus. De quoi rassurer les autorités polonaises, dont le territoire reste soumis aux vélleités géopolitiques de l’ogre russe. A l’image de ce qu’il se passe actuellement en Crimée.

Le locataire de la Maison Blanche s’est néanmoins bien gardé d’officialiser une présence militaire permanente de l’oncle Sam en Pologne, pays membre de l’Otan depuis 1999. “Ce sera une présence dans la durée qui nous l’espérons augmentera progressivement”, a-t-il ainsi précisé.

Dans les faits, Washington étudie de près cette possibilité depuis septembre 2018. Toutefois, un élément et pas des moindres reste prégnant dans ce dossier puisque la passation de pouvoir entre Barack Obama et Donald Trump a considérablement redistribué les cartes en matière de politique de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord.

Et pour cause, début 2017, lors de la conférence sur la sécurité de Munich, les émissaires US ont mis la pression sur leurs homologues européens en demandant à ce que les membres de l’Otan réservent 2% de leur PIB au secteur de la défense.

Varsovie a donc décidé de répondre aux exigences des Etats-Unis en juin 2018. Et cela, en proposant de consacrer jusqu’à 2 milliards de dollars de participation aux frais de stationnement de l’armée américaine sur son territoire.

A lire aussi : La Pologne réclame toujours 800 milliards d’euros de préjudice de guerre à l’Allemagne

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Pékin agite la menace des terres rares

Pékin étudie la possibilité de restreindre ses exportations de terres rares, faisant planer la menace d’une pénurie mondiale de ces... Voir l'article

L’Arabie saoudite investit dans l’industrie du jeu vidéo

Dépendante des cours du pétrole, dont elle est l’un des premiers producteurs du globe, l’Arabie saoudite diversifie ses sources d’investissements... Voir l'article

Placée en orbite autour de la planète rouge, la sonde Tianwen-1 symbole des ambitions chinoises dans l’espace

Le vaisseau Tianwen-1 vient de réussir sa mise en orbite autour de Mars. Le rêve chinois – devenir une puissance... Voir l'article

Covid-19 : la Sierra Leone s’en sort bien avec peu de moyens

Selon un décompte établi le 12 février, la Sierra Leone comptabilise 3823 cas, dont 79 décès. “Comparé à d’autres contextes... Voir l'article

  • Urgent

    Pékin agite la menace des terres rares

    Pékin étudie la possibilité de restreindre ses exportations de terres rares, faisant planer la menace d’une pénurie mondiale de ces métaux stratégiques indispensables à l’industrie... Voir l'article

    L’Arabie saoudite investit dans l’industrie du jeu vidéo

    Dépendante des cours du pétrole, dont elle est l’un des premiers producteurs du globe, l’Arabie saoudite diversifie ses sources d’investissements que ce soit dans l’industrie,... Voir l'article

  • Newsletter

  • personnalites

    Facebook et Twitter : une politique de censure à double tranchant ?

    Les élections américaines, qui ont finalement couronné le démocrate Joe Biden, malgré les accusations de fraude de son rival Donald Trump, ont également vu émergé... Voir l'article

    Donald Trump lève les sanctions US à l’encontre de Taïwan, au grand dam de la Chine

    Selon Courrier International, le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, a levé samedi 9 janvier toutes les restrictions qui encadraient les contacts entre l’oncle Sam et... Voir l'article

    Les pays du Golfe fument le calumet de la paix mais n’enterrent pas la hache de guerre

    Après trois ans de blocus, Riyad et ses alliés ont scellé leur réconciliation avec Doha sous la pression d’une Administration Trump pressée d’achever sa “grande... Voir l'article