Chine : un chercheur emprisonné pour avoir créé des jumelles génétiquement modifiées

Publication: 01/01/2019

Pour avoir bravé les principes éthiques les plus fondamentaux du monde scientifique, He Jiankui, chercheur à la Southern University of Technology de Shenzhen, a écopé de trois ans de prison et de 384 000 euros d’amende dans son pays d’origine après un procès à huit clos. Ce dernier est le père de “bébés OGM”, des jumelles génétiquement modifiées nées en novembre 2018.

Selon un communiqué Pékin, ce dernier s’est rendu coupable “d’avoir illégalement procédé à la manipulation génétique d’embryons à des fins de reproduction”.  Comme le rappelle Libération, H. Jiankui – qui avait annoncé être parvenu à faire naître Lulu et Nana sans le gène porteur du sida que leur père aurait dû leur transmettre – était déjà en résidence surveillée depuis le mois de janvier.

Malgré tout, cette sanction “assez faible”, selon Jean-François Delfraissy, président du Conseil consultatif français d’éthique (CCNE), “envoie (tout de même) un message clair en direction (du géant asiatique) puisque les demandes de la communauté internationale ont été entendues. En conséquence, l’intéressé espère “que le gouvernement chinois ne laissera plus de situation similaire se répéter”.

Sachant que “l’expérience n’a (au final) amélioré ni la santé des bébés ni celle des parents. Et il n’est pas sûr que le but recherché (la résistance au VIH) ait été atteint”.

A lire aussi : 

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Fake news en Côte d’Ivoire : à qui profitent la désinformation et la violence politique ?

A l’approche de l’élection présidentielle et dans le cadre de l’état d’urgence instauré par Alassane Ouattara, la situation s’est considérablement... Voir l'article

Campagne pour la présidence de France Télévisions : Baldelli rameute à… gauche

C’est une petite indiscrétion venue des arcanes de l’audiovisuel. Alors que la course pour la présidence de France Télévisions s’accélère... Voir l'article

Diplomatie : saluée pour sa gestion de la crise sanitaire, la Corée du Sud s’émancipe

Nation historiquement coincée dans le giron de l’Empire chinois, puis colonie japonaise au tournant du XXème siècle et désormais fidèle... Voir l'article

Corruption de Big Tobacco, le cas d’école du Pakistan

D’après une enquête de l’OCCRP (« Organized Crime and Corruption Reporting Project »), Philip Morris International alimenterait le commerce parallèle... Voir l'article

  • Urgent

    Fake news en Côte d’Ivoire : à qui profitent la désinformation et la violence politique ?

    A l’approche de l’élection présidentielle et dans le cadre de l’état d’urgence instauré par Alassane Ouattara, la situation s’est considérablement tendue en Côte d’Ivoire. Après... Voir l'article

    Campagne pour la présidence de France Télévisions : Baldelli rameute à… gauche

    C’est une petite indiscrétion venue des arcanes de l’audiovisuel. Alors que la course pour la présidence de France Télévisions s’accélère et que les auditions des... Voir l'article

  • Newsletter

  • personnalites

    Fake news en Côte d’Ivoire : à qui profitent la désinformation et la violence politique ?

    A l’approche de l’élection présidentielle et dans le cadre de l’état d’urgence instauré par Alassane Ouattara, la situation s’est considérablement tendue en Côte d’Ivoire. Après... Voir l'article

    Campagne pour la présidence de France Télévisions : Baldelli rameute à… gauche

    C’est une petite indiscrétion venue des arcanes de l’audiovisuel. Alors que la course pour la présidence de France Télévisions s’accélère et que les auditions des... Voir l'article

    La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

    L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée, une étude menée en Chine... Voir l'article