Safran Identity & Security : Advent devance Gemalto !

Publication: 30/09/2016

Le fonds d’investissement US, Advent, associé au Français Oberthur Technologies, a été choisi par Safran pour la vente de sa branche sécurité, Morpho. Le leader mondial de la carte à puces, Gemalto, essuie par la même occasion un échec cuisant.

Cet épilogue était dans l’air du temps depuis le mois de juillet et une information révélée par Le Monde. Le tandem franco-américain avait en effet la préférence de Safran afin que sa filiale biométrie reste sous pavillon hexagonal.

Advent s’effacera ainsi à moyen terme pour que Oberthur Technologies fusionne avec Morpho, accouchant par conséquence du numéro 1 de l’identification et de la sécurité dont le chiffre d’affaires dépassera 2,8 milliards d’euros.

L’Américain, qui était également soutenu par BPI France, a su convaincre parallèlement Paris, et cela pour plusieurs raisons, relève La Tribune.

Le prix d’une part, 2,42 milliards d’euros (l’offre la plus intéressante, surpassant les autres d’environ 100 millions €).

Philippe Petitcolin, le PDG de Safran, doit sans doute se frotter les mains lui qui n’espérait pas atteindre un tel montant lors des négociations. Et pour cause, le groupe avait déjà cédé Morpho Detection (détection d’explosifs) au britannique Smiths Group en avril dernier pour 630 millions d’euros !

Le timing, d’autre part. Si Gemalto avait été choisi, il aurait dû soumettre cette opération “à une assemblée générale avec les risques que cela pouvait comporter. Ce n’est pas le cas évidemment d’Advent.”

Troisième argument de taille, l’Américain a très vite annoncé qu’il conserverait l’équipe de direction de la filiale sécurité de Safran s’il remportait la mise. Gemalto “leur a en revanche envoyé un message inquiétant en expliquant que les meilleurs resteraient…” Un manque de transparence qui a considérablement agacé P.Petitcolin.

Dernière subtilité et pas des moindres, les produits de Gemalto et de Morpho étant trop proches, la fusion aurait donc accouché d’une position dominante susceptible de déplaire aux autorités anti-trust. Oberthur n’est quant à lui pas soumis à cette problématique avec seulement “quelques sujets de redondance en Europe.”

Pour rappel, outre Gemalto et le duo Advent-Oberthur Technologies, trois autres repreneurs s’étaient manifestés sur ce dossier : il s’agissait des fonds Bain Capital-Ardian (USA-France), KKR (USA) et CVC (Luxembourg).

Sources : Le Monde et La Tribune

Publié par

réagir à cet article

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Dans la même catégorie

Arctique-licences pétrolières : la justice norvégienne déboute plusieurs ONG

Plusieurs ONG – dont Greenpeace – avaient saisi en 2016 la justice norvégienne afin de s’opposer à la concession par... View Article

L’Iran menace d’augmenter ses stocks d’uranium enrichi

L’Organisation de l’énergie atomique iranienne (OEAI) a annoncé lundi que Téhéran pouvait sensiblement augmenter ses stocks d’uranium enrichi si la... View Article

Le rapprochement Suède-OTAN inquiète la Russie

Alors que Stockholm flirte de plus en plus avec l’OTAN, Moscou a décidé de monter au créneau pour prévenir la... View Article

Le Yémen est-il en train de brader l’archipel de Socotra aux Emirats arabes unis ?

Alors que la crise au Yémen s’aggrave, les Emirats arabes unis en profitent pour prendre le contrôle de Socotra, ensemble... View Article

  • Urgent

    Arctique-licences pétrolières : la justice norvégienne déboute plusieurs ONG

    Plusieurs ONG – dont Greenpeace – avaient saisi en 2016 la justice norvégienne afin de s’opposer à la concession par le géant scandinave de plusieurs... View Article

    L’Iran menace d’augmenter ses stocks d’uranium enrichi

    L’Organisation de l’énergie atomique iranienne (OEAI) a annoncé lundi que Téhéran pouvait sensiblement augmenter ses stocks d’uranium enrichi si la situation l’exigeait.  L’Iran pourrait en... View Article

  • personnalites

    Emmanuel Macron milite pour bétonner l’axe commercial Paris-Pékin

    Emmanuel Macron est actuellement à Pékin pour convaincre son homologue chinois, Xi Jinping, de façonner un axe économique efficient entre les deux pays. Le locataire... View Article

    Bulgari au Myanmar : une « mobilisation citoyenne » montée de toutes pièces ?

    Bulgari, le joaillier italien du groupe LVMH, est la cible d’une mobilisation sur les réseaux sociaux, orchestrée par un collectif prétendant défendre la cause Rohingya.... View Article

    Bruno Le Maire en mission à Moscou pour renforcer l’axe économique franco-russe

    Paris souhaite dynamiser sa relation économique avec Moscou en dépit des sanctions occidentales qui pèsent sur la Russie. Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire,... View Article