Liban/Israël : le mur de la discorde attise les tensions

Publication: 30/04/2018

La construction d’un mur de 7 mètres de haut et 79 kilomètres de long à la frontière libano-israélienne anime le courroux du gouvernement libanais qui accuse l’Etat hébreux de déséquilibrer la région mais également d’amputer son territoire.

En conséquence, le président Aoun se dit prêt à riposter militairement en cas d’agression et l’a d’ailleurs fait savoir fin février au secrétaire général adjoint des Nations unies aux opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix.

Le chef d’Etat avait alors évoqué une violation de la souveraineté libanaise en bonne et due forme. Avant de demander à son interlocuteur de maintenir le budget inhérent à la Finul (Force intérimaire des Nations unies au Liban). Et cela, afin de contenir les velléités de son imposant voisin.

Comme le rappelle Liberation, la mission de la Finul “est de veiller au respect de l’application de la résolution 1701, adoptée par l’ONU après la guerre des 33 jours, qui a opposé les deux pays à l’été 2006. Près de 10 500 Casques bleus originaires de 41 pays mènent ainsi nuit et jour des opérations de sécurité dans la zone tampon du Sud-Liban”.

Une problématique insoluble ?

Un contingent important, donc, qui ne manque pas de travail, confirme le média : “Depuis le début de l’année, (les soldats) redoublent de vigilance (…) car le Liban conteste ce rideau de béton qui a émergé sur 500 mètres, à quelques kilomètres de la plage de Naqoura, et assure qu’il ampute son territoire de centaines de milliers de mètres carrés.” 

Mais ce n’est pas tout, puisque “Beyrouth revendique également la souveraineté de treize points litigieux du tracé du barrage israélien sur la ligne bleue, en conformité avec la délimitation des frontières définies en 1923 avec la Palestine par le comité Paulet-Newcombe.”

De ce fait, ce dossier s’annonce aussi long que complexe, à moins que les Etats-Unis interviennent en personne dans le but d’offrir un accord satisfaisant aux deux parties. Pour rappel, M. Aoun avait reçu en ce sens le chef de la diplomatie américaine, Rex Tillerson, le 15 février dernier à Beyrouth.

Source : Liberation 

Publié par

réagir à cet article

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Dans la même catégorie

Julian Assange victime d’une vaste opération de surveillance menée par Quito

Selon une information du Guardian, relayée par Le Point, Julian Assange a fait l’objet d’un comportement schizophrénique de la part de... View Article

Turquie : Israël condamne l’humiliation publique de son ambassadeur

Suite aux terribles affrontements dans la bande de Gaza lundi où près de 60 Palestiniens ont perdu la vie, la Turquie... View Article

Oxfam, prête à publier n’importe quoi pour faire oublier ses déboires ?

Selon le dernier rapport publié par l’ONG Oxfam, les entreprises du CAC40 privilégient les actionnaires au détriment des salariés. Une... View Article

Le premier porte-avions 100% Chinois opère ses premiers essais

Définitivement opérationnel en 2020, le premier porte-avions 100% Chinois, plus connu sous le nom de « Type-001 A », a entamé dimanche... View Article

  • Urgent

    Julian Assange victime d’une vaste opération de surveillance menée par Quito

    Selon une information du Guardian, relayée par Le Point, Julian Assange a fait l’objet d’un comportement schizophrénique de la part de Quito. D’abord recueilli en 2012... View Article

    Turquie : Israël condamne l’humiliation publique de son ambassadeur

    Suite aux terribles affrontements dans la bande de Gaza lundi où près de 60 Palestiniens ont perdu la vie, la Turquie a décidé de réagir et... View Article

  • personnalites

    Julian Assange victime d’une vaste opération de surveillance menée par Quito

    Selon une information du Guardian, relayée par Le Point, Julian Assange a fait l’objet d’un comportement schizophrénique de la part de Quito. D’abord recueilli en 2012... View Article

    Pakistan : l’homme qui a aidé la CIA à localiser Ben Laden est toujours emprisonné

    Le docteur Shakil Afridi, l’homme qui a aidé les Etats-Unis à localiser le repaire d’Oussamma Ben Laden en 2011, va être transféré par les autorités pakistanaises... View Article

    François Hollande et l’ambivalence des personnalités d’Obama et de Poutine

    Dans son dernier ouvrage, « Les leçons du pouvoir », qui revient sur les coulisses de son quinquennat, François Hollande accorde un focus sur les personnalités de Vladimir... View Article