L’Iran veut se prémunir de toute menace européenne

Publication: 29/11/2017

Emmanuel Macron avait appelé récemment l’Europe à plus de prudence vis-à-vis du programme balistique iranien. Une intervention qui passe mal à Téhéran qui a répondu du tac au tac en promettant d’augmenter la portée de ses missiles si le Vieux Continent se montrait davantage hostile. 

Cette intervention est l’oeuvre de Hossein Salami, commandant adjoint des Gardiens de la révolution islamique :

“Si nous avons maintenu la portée de nos missiles à 2000 km, ce n’est pas en raison d’une insuffisance technique. Nous suivons une doctrine stratégique (…) Pour l’instant, nous avons le sentiment que l’Europe n’est pas une menace. C’est pourquoi nous n’avons pas accru la portée de nos missiles. Mais, (dans le cas contraire)…”

Ce dernier se fait par ailleurs l’écho d’une légère fronde iranienne envers la France quelque peu suspicieuse sur le programme nucléaire de Téhéran mais également sur ses tentations hégémoniques au Moyen-Orient.

Toutefois, la communication diplomatique hexagonale n’est pas la seule à occuper l’esprit des autorités perses. L’ennemi historique, Israël, suscite en effet toujours autant d’hostilité en Iran. H. Salami parle même de “tumeur cancéreuse” pour évoquer Tel Aviv.

“Aujourd’hui, la question de la Palestine est le problème principal dans le monde musulman, car il s’agit d’un pays islamique usurpé et transformé en un moyen de saboter la sécurité de plusieurs pays de la région. Ce régime sioniste doit être combattu”, a martelé l’intéressé.

Source : 7/7

Article connexe : 

De la friture sur la ligne entre Paris et Téhéran ?

Publié par

réagir à cet article

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Dans la même catégorie

One Planet Summit : Emmanuel Macron tire le signal d’alarme

Le président français a tenu à remuer le monde politique et la sphère de la finance verte lors du One Planet... View Article

Jérusalem : Netanyahou et Bruxelles campent sur leurs positions

La visite du Premier ministre israélien à Bruxelles, prévue depuis plusieurs semaines, s’est largement focalisée sur l’épineux dossier de Jérusalem. Néanmoins,... View Article

Total : une stratégie diplomatique qui porte ses fruits au Moyen-Orient

Soucieux de maximiser son expansion au Moyen-Orient où les relations diplomatiques sont troubles, Total marche sur des œufs afin de... View Article

Jérusalem : sécurité renforcée autour de la Vieille ville suite aux propos de Trump

C’est ce qu’on appelle l’effet papillon. Après l’annonce de Donald Trump mercredi 6 décembre reconnaissant désormais Jérusalem comme la capitale... View Article

  • Urgent

    One Planet Summit : Emmanuel Macron tire le signal d’alarme

    Le président français a tenu à remuer le monde politique et la sphère de la finance verte lors du One Planet Summit qui se tenait hier... View Article

    Jérusalem : Netanyahou et Bruxelles campent sur leurs positions

    La visite du Premier ministre israélien à Bruxelles, prévue depuis plusieurs semaines, s’est largement focalisée sur l’épineux dossier de Jérusalem. Néanmoins, il pouvait difficilement en être... View Article

  • personnalites

    One Planet Summit : Emmanuel Macron tire le signal d’alarme

    Le président français a tenu à remuer le monde politique et la sphère de la finance verte lors du One Planet Summit qui se tenait hier... View Article

    Jérusalem : Netanyahou et Bruxelles campent sur leurs positions

    La visite du Premier ministre israélien à Bruxelles, prévue depuis plusieurs semaines, s’est largement focalisée sur l’épineux dossier de Jérusalem. Néanmoins, il pouvait difficilement en être... View Article

    Tollé en Palestine : Trump reconnaît Jérusalem comme capitale d’Israël

    Une fois n’est pas coutume, Donald Trump a provoqué une véritable déflagration internationale mercredi 6 décembre en reconnaissant officiellement Jérusalem comme capitale d’Israël.  “L’heure est... View Article