Brexit : le Royaume-Uni n’accuse pas encore le choc

Publication: 27/10/2016

Le Royaume-Uni déjoue quelque peu les pronostics des économistes suite au referendum sur le Brexit, puisque son PIB a progressé de 0,5% au troisième trimestre alors que cette hausse devait être théoriquement moindre.

L’économie locale semble en effet s’accommoder pour le moment de “l’impact négatif de la hausse de l’inflation qui sera générée par la chute de la livre, et de la baisse éventuelle des investissements des entreprises face à l’incertitude (de la sortie britannique de l’UE)“, constate Les Echos. Une enquête Oracle démontre également que 46% des directeurs financiers européens lui maintiennent toujours leur confiance. Ce taux monte même à 50% pour les responsables financiers français.

Les premières répercussions devraient en conséquence intervenir en 2017 avec une croissance prévisionnelle deux fois moindre que cette année. Mais pour assister à un réel état des lieux post Brexit, il faudra toutefois attendre au minimum 2019, poursuit le média, “le temps que la Première ministre, Theresa May, négocie le divorce avec les 27 autres États-membres.”

De ce fait, le recul de la devise impactera naturellement l’inflation des prix à l’importation et a fortiori la consommation des ménages. Les exportateurs de l’Union bénéficieront quant à eux d’une marge de manœuvre plus large en terme d’investissements sur le marché domestique, tout comme les touristes dont le pouvoir d’achat s’en trouvera grandi.

Source : Les Echos

Publié par

réagir à cet article

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Dans la même catégorie

Arctique-licences pétrolières : la justice norvégienne déboute plusieurs ONG

Plusieurs ONG – dont Greenpeace – avaient saisi en 2016 la justice norvégienne afin de s’opposer à la concession par... View Article

L’Iran menace d’augmenter ses stocks d’uranium enrichi

L’Organisation de l’énergie atomique iranienne (OEAI) a annoncé lundi que Téhéran pouvait sensiblement augmenter ses stocks d’uranium enrichi si la... View Article

Le rapprochement Suède-OTAN inquiète la Russie

Alors que Stockholm flirte de plus en plus avec l’OTAN, Moscou a décidé de monter au créneau pour prévenir la... View Article

Le Yémen est-il en train de brader l’archipel de Socotra aux Emirats arabes unis ?

Alors que la crise au Yémen s’aggrave, les Emirats arabes unis en profitent pour prendre le contrôle de Socotra, ensemble... View Article

  • Urgent

    Arctique-licences pétrolières : la justice norvégienne déboute plusieurs ONG

    Plusieurs ONG – dont Greenpeace – avaient saisi en 2016 la justice norvégienne afin de s’opposer à la concession par le géant scandinave de plusieurs... View Article

    L’Iran menace d’augmenter ses stocks d’uranium enrichi

    L’Organisation de l’énergie atomique iranienne (OEAI) a annoncé lundi que Téhéran pouvait sensiblement augmenter ses stocks d’uranium enrichi si la situation l’exigeait.  L’Iran pourrait en... View Article

  • personnalites

    Emmanuel Macron milite pour bétonner l’axe commercial Paris-Pékin

    Emmanuel Macron est actuellement à Pékin pour convaincre son homologue chinois, Xi Jinping, de façonner un axe économique efficient entre les deux pays. Le locataire... View Article

    Bulgari au Myanmar : une « mobilisation citoyenne » montée de toutes pièces ?

    Bulgari, le joaillier italien du groupe LVMH, est la cible d’une mobilisation sur les réseaux sociaux, orchestrée par un collectif prétendant défendre la cause Rohingya.... View Article

    Bruno Le Maire en mission à Moscou pour renforcer l’axe économique franco-russe

    Paris souhaite dynamiser sa relation économique avec Moscou en dépit des sanctions occidentales qui pèsent sur la Russie. Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire,... View Article