Alain Juppé et Nicolas Sarkozy refusent de suppléer un éventuel retrait de François Fillon

Publication: 27/01/2017

Alors que François Fillon est empêtré dans une affaire d’emploi fictif concernant son épouse, la succession du vainqueur de la primaire à droite commence à se dessiner dans le cas où l’intéressé se retirerait de l’échéance présidentielle. Pour autant, Alain Juppé et Nicolas Sarkozy ont déjà confirmé qu’ils ne seraient pas de la partie.

“La polémique est préoccupante, mais cela ne change rien à ma décision, parce que la primaire a eu lieu et que les électeurs se sont prononcés.”

Le maire de Bordeaux n’a pas souhaité laisser planer le doute quant à une possible éviction de François Fillon dans la course à la présidentielle. Mieux, l’ex-Premier ministre de Jacques Chirac a accordé son total soutien au champion des Républicains :

“Il pourra compter sur moi. Je l’écouterai avec beaucoup d’attention. Il faut que la campagne commence sur le fond, maintenant.”

Par ailleurs, le clan Sarkozy s’est également fendu d’une mise au point cinglante en indiquant qu’un éventuel retour de leur leader restait une hypothèse totalement utopique.

Pour rappel, F.Fillon a annoncé que seule sa mise en examen dans cette affaire pourrait le pousser à renoncer. Dans le même temps, le règlement de la primaire ne prévoit pas d’alternative en cas de désistement du candidat dans la course à l’Elysée, prévient le député Thierry Solère. Le parti de droite devra donc improviser le cas échéant.

Source : Le Figaro

Publié par

réagir à cet article

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Dans la même catégorie

Tabac : ton lobbying impitoyable !

Alors que la France et l’ensemble de ses voisins européens tentent de trouver de nouveaux leviers de lutte contre les... View Article

Palestine : Abbas requiert les faveurs de Poutine sur le dossier Jérusalem

La décision unilatérale de l’administration Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale israélienne inquiète fortement le gouvernement palestinien et plus largement... View Article

Pollution : Bruxelles perd patience face aux mauvais élèves de l’UE

Neuf membres de l’UE sont actuellement dans la ligne de mire de Bruxelles en matière de pollution de l’air. Ces derniers... View Article

Chine : les lunettes connectées font un malheur dans la police

L’entreprise asiatique, LL Vision, qui produit des lunettes connectées, offre de nouvelles perspectives au gouvernement chinois en matière de lutte... View Article

  • Urgent

    Tabac : ton lobbying impitoyable !

    Alors que la France et l’ensemble de ses voisins européens tentent de trouver de nouveaux leviers de lutte contre les dangers de la cigarette, le... View Article

    Palestine : Abbas requiert les faveurs de Poutine sur le dossier Jérusalem

    La décision unilatérale de l’administration Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale israélienne inquiète fortement le gouvernement palestinien et plus largement la sphère arabe. Mahmoud Abbas,... View Article

  • personnalites

    Palestine : Abbas requiert les faveurs de Poutine sur le dossier Jérusalem

    La décision unilatérale de l’administration Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale israélienne inquiète fortement le gouvernement palestinien et plus largement la sphère arabe. Mahmoud Abbas,... View Article

    Erdogan veut interdire à certaines associations d’utiliser le nom Turquie

    Le président turc, Recep Erdogan, souhaite que l’Union des barreaux de Turquie et l’Union des médecins de Turquie ne puissent plus utiliser le mot Turquie dans... View Article

    Moïse Katumbi, l’homme à abattre de la RDC

    Afin d’étouffer la contestation grandissante à l’encontre de son régime, le président Joseph Kabila s’attaque à la figure de Moïse Katumbi, premier opposant politique devenu... View Article