Assauts de Saint-Denis : une opération violente et très confuse

Publication: 24/12/2015
Le RAID est-il allé trop loin ?

Le RAID est-il allé trop loin ?

Le Monde a eu accès à de nombreux documents explicites apportant plus de lumière sur la teneur des assauts menés à Saint-Denis par le RAID, le 20 novembre dernier, dont le but était la neutralisation d’Abdelhamid Abaaoud, le cerveau des attentats parisiens.

Les scènes décrites par les enquêteurs présents sur les lieux sont choquantes et révélatrices de la violence des attaques : « Il y avait nombreux écrous, probablement contenus dans une ceinture d’explosifs actionnée par l’un des hommes retranchés. Mais aussi plusieurs bouts de corps : une tête humaine à laquelle était attaché un morceau de colonne vertébrale, une partie de visage sur la peau duquel apparaît une barbe naissante. Ou encore plus loin, une dent humaine, un trousseau de clés, un livre en langue arabe et un clavier d’ordinateur brisé. »

Toutefois, aucune arme de guerre n’a été retrouvée sur lieux, et l’essentiel des munitions aurait été utilisé par des policiers d’élite; une révélation étonnante au regard des assauts XXL gérés par les autorités : « Seul un Browning semi-automatique a été retrouvé dans les décombres, sans chargeur mais avec une munition. Sur le pistolet, la police retrouve une empreinte d’Abdelhamid Abaaoud. C’est à ce jour la seule arme des terroristes découverte. »

La police judiciaire recenserait ainsi « plus de 1 500 étuis percutés et 4 étuis percutés de grenade, provenant vraisemblablement, selon les techniciens du laboratoire central de la préfecture de Paris, des tirs effectués par le RAID », poursuit Le Monde.

Enfin, aucune mention n’apparaît dans les documents sur les raisons du dysfonctionnement des explosifs sur la porte de l’appartement ciblé, ni sur les échanges qu’il y aurait eu entre les forces de sécurité et Hasna Aït Boulahcen, la complice d’Abaaoud, qui demanda à deux reprises de sortir.

Source : Le Monde

Publié par

réagir à cet article

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Dans la même catégorie

Le rapprochement Suède-OTAN inquiète la Russie

Alors que Stockholm flirte de plus en plus avec l’OTAN, Moscou a décidé de monter au créneau pour prévenir la... View Article

Le Yémen est-il en train de brader l’archipel de Socotra aux Emirats arabes unis ?

Alors que la crise au Yémen s’aggrave, les Emirats arabes unis en profitent pour prendre le contrôle de Socotra, ensemble... View Article

Armement spatial : Moscou met en garde Washington

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, s’inquiète des projets américains en matière d’armement de l’espace qui pourraient à... View Article

Pologne : des ministres limogés en vue d’un rapprochement avec l’UE

Varsovie a décidé de mettre dans l’ordre au sein de sa gouvernance avec le limogeage de plusieurs ministres clés. La... View Article

  • Urgent

    Le rapprochement Suède-OTAN inquiète la Russie

    Alors que Stockholm flirte de plus en plus avec l’OTAN, Moscou a décidé de monter au créneau pour prévenir la Suède des conséquences inhérentes à... View Article

    Le Yémen est-il en train de brader l’archipel de Socotra aux Emirats arabes unis ?

    Alors que la crise au Yémen s’aggrave, les Emirats arabes unis en profitent pour prendre le contrôle de Socotra, ensemble d’îles situées au carrefour des... View Article

  • personnalites

    Emmanuel Macron milite pour bétonner l’axe commercial Paris-Pékin

    Emmanuel Macron est actuellement à Pékin pour convaincre son homologue chinois, Xi Jinping, de façonner un axe économique efficient entre les deux pays. Le locataire... View Article

    Bulgari au Myanmar : une « mobilisation citoyenne » montée de toutes pièces ?

    Bulgari, le joaillier italien du groupe LVMH, est la cible d’une mobilisation sur les réseaux sociaux, orchestrée par un collectif prétendant défendre la cause Rohingya.... View Article

    Bruno Le Maire en mission à Moscou pour renforcer l’axe économique franco-russe

    Paris souhaite dynamiser sa relation économique avec Moscou en dépit des sanctions occidentales qui pèsent sur la Russie. Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire,... View Article