Iran : Téhéran fortifie sa défense antiaérienne

Publication: 21/08/2016

Le géant asiatique a présenté en grande pompe son nouveau système de défense antiaérienne 100% iranien et fortement inspiré du S-300 russe. Une annonce qui n’est pas de nature à rassurer l’Occident après la levée des sanctions économiques contre Téhéran en juillet 2015 par l’Agence internationale de l’énergie atomique. 

Et pour cause, ce dispositif, dont la construction a débuté durant la période d’embargo, serait “capable de détruire des missiles de croisière, des drones, des avions de combat et des missiles balistiques, tout en atteignant plusieurs cibles à la fois“, s’est félicité lors de la cérémonie le ministre de la Défense, Hossein Dehghan.

La suspension en 2010 de la livraison d’un S-300 par Moscou en raison des pressions internationales, avait conduit le régime local a entreprendre son propre projet. Cependant, suite à l’accord nucléaire, la Russie avait offert une aide non négligeable à son allié en autorisant de nouveau le transfert du système.

Une décision très mal accueillie par Washington car les sanctions relatives aux missiles balistiques et aux importations d’armes offensives locales avaient été maintenues par le texte durant huit ans, tout comme le transfert de matériel sensible susceptible de contribuer au programme balistique iranien.

Comble de la situation, le chef de l’exécutif, Hassan Rohani, a également dévoilé le premier moteur turboréacteur de l’histoire du pays, sur lequel était inscrit en Persan “nous pouvons”, célèbre slogan de campagne de Barack Obama :

“La République islamique d’Iran fait (désormais) partie des huit pays dans le monde qui maîtrisent la technologie pour la construction de ces moteurs”, a-t-il martelé.

Avant de pousuivre : “Ce premier moteur turboréacteur dispose d’une capacité de vol à une altitude de 50 000 pieds et peut être installé sur des avions d’un poids maximum de 10 tonnes.”

Et de conclure avec une énième provocation : “Nous avons plus que doublé notre budget militaire cette année.”

Source : Le Point

Publié par

réagir à cet article

Your email address will not be published. Required fields are marked *



Dans la même catégorie

La Société Générale met le paquet en matière de cyber-sécurité grâce aux “bug bounty”

La Société Générale expérimente depuis plusieurs mois des campagnes de bug bounty afin d’imperméabiliser au maximum son système informatique. Concrètement, la... View Article

Syrie : Moscou espère toujours un rapprochement entre Assad et la communauté internationale

Vantant les succès militaires du régime de Bachar el-Assad susceptibles de rétablir “un Etat syrien unifié et indivisible”, la Russie... View Article

Julian Assange victime d’une vaste opération de surveillance menée par Quito

Selon une information du Guardian, relayée par Le Point, Julian Assange a fait l’objet d’un comportement schizophrénique de la part de... View Article

Turquie : Israël condamne l’humiliation publique de son ambassadeur

Suite aux terribles affrontements dans la bande de Gaza lundi où près de 60 Palestiniens ont perdu la vie, la Turquie... View Article

  • Urgent

    La Société Générale met le paquet en matière de cyber-sécurité grâce aux “bug bounty”

    La Société Générale expérimente depuis plusieurs mois des campagnes de bug bounty afin d’imperméabiliser au maximum son système informatique. Concrètement, la structure fait appel aux services de... View Article

    Syrie : Moscou espère toujours un rapprochement entre Assad et la communauté internationale

    Vantant les succès militaires du régime de Bachar el-Assad susceptibles de rétablir “un Etat syrien unifié et indivisible”, la Russie espère convaincre la communauté internationale... View Article

  • personnalites

    Julian Assange victime d’une vaste opération de surveillance menée par Quito

    Selon une information du Guardian, relayée par Le Point, Julian Assange a fait l’objet d’un comportement schizophrénique de la part de Quito. D’abord recueilli en 2012... View Article

    Pakistan : l’homme qui a aidé la CIA à localiser Ben Laden est toujours emprisonné

    Le docteur Shakil Afridi, l’homme qui a aidé les Etats-Unis à localiser le repaire d’Oussamma Ben Laden en 2011, va être transféré par les autorités pakistanaises... View Article

    François Hollande et l’ambivalence des personnalités d’Obama et de Poutine

    Dans son dernier ouvrage, « Les leçons du pouvoir », qui revient sur les coulisses de son quinquennat, François Hollande accorde un focus sur les personnalités de Vladimir... View Article